FREDERICTON (GNB) – Bien que le courant ait été rétabli pour la plupart des Néo-Brunswickoises et des Néo-Brunswickois, la sécurité demeure une priorité.

« Nous sommes heureux de constater que la vie reprend son cours normal pour les résidents du Nouveau-Brunswick touchés par la récente tempête de verglas, le courant ayant été rétabli pour 99 pour cent d’entre eux, a précisé le premier ministre, Brian Gallant. Les écoles dans les régions touchées rouvriront leurs portes demain et les entreprises reprendront leurs importantes activités commerciales. Nous continuons à axer nos efforts sur le rétablissement du courant pour les citoyens qui sont toujours sans électricité. Des services sont toujours offerts aux personnes touchées par la tempête et les mécanismes d'aide demeureront en place tant et aussi longtemps que les résidents du Nouveau-Brunswick en auront besoin. »

Les centres de réchauffement demeureront ouverts pour ceux qui en ont besoin ou qui veulent un repas chaud.

Comme le courant a été rétabli pour la vaste majorité de la population, les forces armées retireront graduellement leurs troupes à compter d’aujourd’hui. L’ampleur de la situation a été réduite à un point tel que les représentants et bénévoles locaux peuvent gérer la situation avec l’aide des troupes qui resteront sur place. Environ 150 bénévoles locaux et responsables de la sécurité publique continueront à faire du porte à porte et à appuyer les refuges et les centres de réchauffement pour s’assurer que les résidents touchés peuvent reprendre leurs activités normales. Le gouvernement provincial réévaluera la situation demain et les forces armées demeureront dans la région tant et aussi longtemps que la situation l’exige.

« Nous tenons à remercier les centaines de bénévoles qui sont venus en aide aux gens de leur collectivité en ces temps difficiles, a ajouté le premier ministre Gallant. Nous avons été inspirés par la bienveillance dont ont fait preuve les Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois à l’égard de leurs voisins et de ceux qui travaillent à rétablir le courant. Des bénévoles continueront de passer de porte en porte pour s’assurer que les résidents sans courant sont en sécurité. En tant que province, nous sortirons plus fort que jamais de cette épreuve. »

Le premier ministre Gallant a rappelé que des ressources sont à la disposition des personnes touchées par cette tempête qui ont subi des difficultés financières, notamment les banques alimentaires locales, la Croix-Rouge canadienne et le Programme d’aide financière en cas de catastrophe. De plus, les clients du ministère du Développement social qui ont été touchés par la catastrophe peuvent communiquer avec leur gestionnaire de cas. Des mesures sont en place pour leur permettre d’avoir accès à des fonds d’urgence pour les articles nécessaires.

Le gouvernement provincial travaille en collaboration avec les représentants locaux pour leur fournir des ressources et des renseignements à jour afin de mieux aider les résidents et de s’assurer qu’ils prennent connaissance des programmes à leur disposition.

Énergie NB

À 14 h aujourd’hui, environ 100 clients sont toujours sans électricité en raison de la tempête, une baisse considérable comparativement à environ 133 000 la semaine dernière.

Les résidents qui ont constaté des dommages à leur mât d’entrée électrique ou à d’autre équipement doivent communiquer avec Énergie NB au 1-800-663-6272 pour faire débrancher leur courant avant qu’un électricien agréé puisse effectuer les travaux.

Remplacement de la nourriture

Les résidents du Nouveau-Brunswick qui ont perdu de la nourriture en raison de la tempête peuvent toujours se rendre aux centres de réchauffement pour manger. Ils peuvent également obtenir de l’aide de leurs banques d’alimentation locales. La Croix-Rouge canadienne offre également une forme d’aide financière. Les citoyens peuvent s’inscrire en ligne. Ils peuvent également s’inscrire en communiquant avec la Croix-Rouge sans frais au 1-888-893-1300 tous les jours de 9 h à 19 h ou en personne au refuge et centre d’accueil régional à l’école L'escale des jeunes, située au 2930, rue Morais, à Bas-Caraquet.

Les centres de réchauffement demeureront ouverts pour ceux qui en ont besoin ou qui veulent un repas chaud.

Refuges et centres de réchauffement

Un certain nombre de refuges et de centres de réchauffement demeurent ouverts dans les régions touchées. Toute personne ayant des questions au sujet de ces centres peut communiquer avec la Croix-Rouge au 1-800-222-9597 ou avec l’OMU au 1-800-561-4034.

Alerte météorologique

En collaboration avec Environnement Canada, le gouvernement provincial surveille de près un système météorologique qui devrait atteindre la région mardi soir. Pour le moment, il ne s’agit pas d’une tempête qui devrait causer une quantité considérable de pannes de courant. Nous continuerons de surveiller la situation de près et nous fournirons régulièrement des mises à jour à la population du Nouveau-Brunswick. Les membres des équipes chargées de rétablir le courant et le personnel d’urgence seront prêts à passer à l’action si les répercussions de la tempête sont plus graves que prévues. Comme d’habitude, il est recommandé aux résidents du Nouveau-Brunswick d’avoir sur place des fournitures pour leur permettre de subvenir à leurs propres besoins pendant au moins 72 heures.

Programme d’aide financière en cas de catastrophe

Les personnes qui ont été touchées par cette tempête sont invitées à se renseigner sur le Programme d’aide financière en cas de catastrophe. Celles qui ont subi des dommages doivent s’inscrire immédiatement afin qu’une inspection en matière d’hygiène et de sécurité puisse être menée.  

Les formulaires de demande sont disponibles en ligne, ainsi que dans les refuges et centres de réchauffement. Les résidents peuvent également composer le 1-888-298-8555 pour obtenir de plus amples renseignements ou pour présenter une demande.

Des membres du personnel ont été affectés aux centres de Service Nouveau-Brunswick à Caraquet, à Tracadie et à Richibucto précisément pour fournir de l’information sur le Programme d’aide financière en cas de catastrophe.

Les résidents sont encouragés à présenter une demande même s’il y a une franchise à payer. Les demandes seront évaluées au cas par cas et les personnes qui éprouvent des difficultés financières n’auront pas à payer de franchise.

Croix-Rouge

La Croix-Rouge canadienne vient en aide aux personnes qui ont des besoins financiers urgents en raison de la tempête et des pannes de courant. Les citoyens qui ont besoin d’aide doivent s’inscrire en ligne. Ils peuvent également s’inscrire en communiquant avec la Croix-Rouge sans frais au 1-888-893-1300 tous les jours de 9 h à 19 h ou en personne au refuge et centre d’accueil régional à l’école L'escale des jeunes, située au 2930, rue Morais, à Bas-Caraquet.

L’information fournie à l’inscription servira à évaluer les besoins de chaque personne et de chaque famille. Les personnes admissibles à une aide financière pourront choisir de recevoir un paiement par virement électronique dans leur compte bancaire ou de recevoir un bon ou une carte de paiement en personne.

La Croix-Rouge a lancé un appel de dons afin d’aider les personnes qui sont les plus vulnérables et dans le besoin. Il est possible de faire un don en ligne ou en communiquant avec la Croix-Rouge au 1-800-418-1111. Il est également possible d’appuyer le fonds pour les catastrophes en faisant un don dans le cadre de la campagne de dons sollicités à la caisse dans l’une des 44 succursales d’Alcool NB.

Rappels importants pour le public

Il ne faut jamais faire fonctionner une génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l’intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités produisent du monoxyde de carbone, un gaz qui peut être extrêmement dangereux.

Les Néo-Brunswickoises et les Néo-Brunswickois qui souffrent d’un problème médical et qui sont touchés par une panne de courant sont invités à communiquer avec Télé-Soins en composant le 811. En cas d’urgence, il faut composer 911.

Les clients du ministère du Développement social qui ont été touchés par la catastrophe doivent communiquer avec leur gestionnaire de cas. Des mesures sont en place pour leur permettre d’avoir accès à des fonds d’urgence pour les articles nécessaires.

Les résidents de la province sont avisés de ne pas se servir des poteaux électriques brisés d’Énergie NB comme bois de chauffage, car ils ont été traités avec un produit chimique et pourraient produire des gaz toxiques s’ils sont brûlés.

Liens utiles :

·         Énergie NB

·         Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick

·         Alertes au public

·         Environnement Canada

·         Conditions routières du Nouveau-Brunswick

·         Préparez-vous