Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Pleins feux sur le sport et la culture

Grand rendez-vous de la jeunesse, les Jeux de la Francophonie rassemblent tous les quatre ans près de 3 000 athlètes et artistes issus de la Francophonie. Ces Jeux sont uniques, car ce sont les seuls jeux internationaux important à présenter des épreuves tant culturelles que sportives. Les Jeux offrent une occasion exceptionnelle de mettre en valeur l’ampleur et l’originalité de la culture française en même temps que les capacités athlétiques dans les pays d’expression française partout dans le monde.

Les Jeux de la Francophonie ont été créés en 1987 à Québec, lors du Sommet de la Francophonie. Le Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), qui relève de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a pour mandat d’assurer la supervision générale de l’organisation des Jeux confiée au pays hôte.  L’OIF est une structure multilatérale qui s’appuie sur le partage du français et des valeurs communes. Elle regroupe aujourd’hui plus du tiers des pays membres de l’Organisation des Nations Unies, soit 70 États et gouvernements (membres ou observateurs) dont le Canada, le Nouveau-Brunswick et le Québec, qui sont répartis sur les cinq continents.

Les VIIèmes Jeux de la Francophonie se dérouleront du 6 au 15 septembre 2013, à Nice en France. Les éditions précédentes avaient été accueillies par le Maroc en 1989, la France en 1994, le Madagascar en 1997, le Canada en 2001, le Niger en 2005 et le Liban en 2009.

La participation du Nouveau-Brunswick

Depuis le début des Jeux de la Francophonie, le Canada envoie une délégation formée de trois équipes, soit l’Équipe Canada, l’Équipe Canada-Nouveau-Brunswick et l’Équipe Canada-Québec. Cette triple représentation incarne la volonté de participation du Canada et de ces deux provinces canadiennes aux différentes instances de la Francophonie. Elle témoigne également de l’importance historique et traditionnelle qu’accordent ces deux provinces à leurs racines francophones.

Les athlètes sont choisis selon un processus de sélection déterminé par les organisations provinciales sportives en fonction des critères d’excellence propres à chacune, tout en respectant le processus établi par le CIJF. Les artistes, eux, sont choisis par l’entremise de concours culturels. Le choix final des artistes relève d’un jury international nommé par le CIJF et appuyé par l’OIF.

L’Équipe Canada-Nouveau-Brunswick sélectionne les membres de son équipe dans l’ensemble de la province.  La sélection est basée sur l’excellence et non sur l’appartenance linguistique. Des athlètes et des artistes dont la langue première est autre que le français et qui ne parlent pas le français peuvent participer aux Jeux de la Francophonie.