FREDERICTON (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, qui est également ministre responsable de l’Égalité des femmes, a remercié les participants du sommet sur le Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles concernant l’avancement de l’égalité des femmes qui a eu lieu, aujourd’hui, à Fredericton.

« Selon des études, faire la promotion de l’égalité entre les sexes renforce notre économie et améliore la santé de nos familles, a dit M. Gallant. Faire progresser l’égalité entre les sexes est la bonne chose à faire et cela nous permettra de faire croître notre économie, de renforcer nos systèmes d’éducation et d’améliorer les soins de santé. »

Le sommet a permis de réunir des intervenants et des représentants qui appuient des initiatives visant à faire avancer l’égalité des femmes, dont la première femme à être nommée ministre des Finances au Nouveau-Brunswick, Cathy Rogers.

Les discussions ont porté sur l’avancement de l’égalité des femmes grâce aux domaines prioritaires ciblés dans le document-cadre du Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles.

Voici quelques initiatives du gouvernement provincial visant à faire avancer l’égalité des femmes :

  • nommer davantage de femmes pour qu’elles représentent plus de 50 pour cent des membres des organismes, des conseils et des commissions du gouvernement;
  • offrir des promotions aux femmes dans des postes d’influence, y compris en tant que greffière du Conseil exécutif;
  • utiliser une analyse basée sur le genre en ce qui concerne les décisions en matière de politiques;
  • promouvoir des noms non discriminatoires pour des postes gouvernementaux;
  • soutenir les femmes en politique;
  • promouvoir le statut de la femme et la diversité des genres;
  • rétablir le financement et assurer l’indépendance du Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick;
  • investir 35 millions de dollars pour aider à offrir l’équité salariale à plus de 3000 personnes;
  • encourager l’équité salariale dans le secteur privé, au sein des sociétés de la Couronne et des syndicats;
  • améliorer les choix disponibles en matière de reproduction, y compris l’accès à l’avortement et à la chirurgie de confirmation de genre, et offrir la possibilité de modifier les certificats de naissance;
  • améliorer l’accès aux services de garderie en ajoutant 2300 places depuis octobre 2014 et en doublant le budget du programme d’aide pour les services de garderie pour janvier 2018 afin de permettre à plus de femmes de faire partie du marché du travail;
  • augmenter le salaire minimum à 11 dollars l’heure le 1er avril afin de soutenir les femmes, puisqu’elles représentent plus de la moitié des travailleurs qui reçoivent le salaire minimum dans la province;
  • présenter la Loi sur l’intervention en matière de violence entre partenaires intimes en vue de fournir aux victimes des outils supplémentaires pour améliorer leur sécurité pendant qu’elles trouvent des solutions plus permanentes; et
  • offrir du soutien à l’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Le document-cadre du Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles, lancé récemment, est un complément au Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick et au aux plans d’éducation de 10 ans, et a pour but de faire en sorte que les familles reçoivent le soutien nécessaire, ce qui se traduira par une province plus saine. En plus du sommet d’aujourd’hui visant à faire progresser l’égalité des femmes, six autres sommets ont été organisés pour discuter des autres secteurs du Plan pour les familles.

Le document-cadre du Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles concentre l’action gouvernementale sur les sept domaines prioritaires suivants : améliorer l’accès aux soins primaires et aux soins de courte durée; promouvoir le mieux-être; soutenir les personnes ayant des problèmes de santé mentale; faciliter le vieillissement en santé et le soutien aux aînés; faire progresser l’égalité des femmes; réduire la pauvreté; et fournir un soutien aux personnes ayant un handicap.