FREDERICTON (GNB) – Une cérémonie à la chandelle pour souligner la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes a eu lieu, aujourd’hui, à Fredericton, en mémoire des 14 jeunes femmes tuées à l’École polytechnique de Montréal, il y a 27 ans.

« Aujourd’hui, nous nous rassemblons pour nous souvenir des 14 femmes que notre pays a perdues lors d’un événement horrible », a déclaré le premier ministre, Brian Gallant.

La vigile d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre des 16 journées d'activisme de la campagne mondiale contre la violence basée sur le genre des Nations unies. La campagne a commencé le 25 novembre par la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et se terminera le 10 décembre par la Journée des droits de la personne. La période de 16 jours vise à mettre en œuvre des mesures afin de mettre fin à la violence faite envers les femmes et les filles dans le monde entier.

Des chandelles ont été allumées à la mémoire des femmes qui ont perdu la vie alors qu’elles étudiaient à l’établissement d’enseignement en génie. Après un moment de silence, Mélanie Dupuis, une élève de la 11e année de l’École Sainte-Anne, a interprété la chanson des témoins silencieuses Je défierai la pluie.

« Nous nous rassemblons aussi pour renouveler notre engagement commun de travailler ensemble afin d’éliminer la violence fondée sur le genre dans notre province », a dit M. Gallant.

Plusieurs députés, fonctionnaires et représentants d’organismes communautaires qui fournissent des services aux victimes de violence ont pris part à l’événement.