FREDERICTON (GNB) – Une cérémonie à la chandelle visant à souligner la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes a eu lieu, aujourd’hui, à Fredericton, en mémoire des 14 jeunes femmes tuées à l’École polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989.

Le premier ministre, Brian Gallant, qui est également ministre responsable de l’Égalité des femmes, a dirigé la cérémonie commémorative. Plusieurs députés, fonctionnaires et représentants d’organismes communautaires qui fournissent des services aux femmes et aux enfants victimes de violence ont aussi pris part à l’événement.

« Nous n’oublierons jamais les 14 jeunes esprits prometteurs qui ont été privés de leur avenir à pareille date il y a 26 ans, a déclaré M. Gallant. Ce triste anniversaire nous rappelle que la violence fondée sur le genre existe toujours et que nous devons continuer à travailler pour éliminer la violence faite aux femmes, non seulement aujourd’hui, mais tous les jours. »

Au cours du service commémoratif, des chandelles ont été allumées à la mémoire des 14 jeunes femmes qui ont perdu la vie dans un établissement d’enseignement en génie. Un moment de silence a été observé en l’honneur des victimes. Mélanie Dupuis, une élève de l’École Sainte-Anne âgée de 15 ans, a ensuite interprété la chanson Je défierai la pluie I’ll Stand in the Rain.

« J’encourage toute la population du Nouveau-Brunswick à se souvenir de cette tragédie, à montrer que la violence contre les femmes ne sera pas tolérée et à susciter des changements, a dit M. Gallant. Nous devons travailler ensemble afin de bâtir des communautés plus sûres pour que le Nouveau-Brunswick soit le meilleur endroit pour vivre, travailler et jouer. »

LIEN :