FREDERICTON (GNB) – Les résultats du sondage annuel mené auprès des diplômés du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) et du New Brunswick Community College (NBCC) montrent qu'un grand nombre de diplômés continuent de se trouver du travail dans la province. Les résultats du sondage ont été rendus publics, aujourd'hui, par la ministre de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Martine Coulombe.

Le pourcentage de diplômés du NBCC ayant un emploi au Nouveau-Brunswick est demeuré sensiblement le même (94 pour cent) en 2011, alors qu'il a diminué de deux points de pourcentage pour ceux du CCNB (95 pour cent). Le taux de placement rattaché à la formation pour la semaine de référence a légèrement diminué pour les diplômés du NBCC pour se situer à 79 pour cent en 2011, soit une diminution d’un point de pourcentage comparativement au sondage précédent. Par contre, le taux de placement des diplômés du CCNB a augmenté d’un point de pourcentage pour se situer à 81 pour cent.

« Je suis ravie de voir qu'un grand nombre de diplômés trouvent un emploi et que ce nombre demeure stable, a déclaré la ministre Coulombe. Je suis particulièrement heureuse de constater une nette amélioration relativement à l'équité salariale chez les diplômées et les diplômés occupant des postes à temps plein. Ce résultat prouve que le Nouveau-Brunswick se dirige dans la bonne direction en ce qui concerne la réduction de l'écart salarial. »

Le salaire des diplômées féminines était à peu près le même que celui des diplômés masculins occupant des postes à temps plein, soit une augmentation de neuf points de pourcentage depuis le sondage de 2010. Les diplômées féminines occupant un poste à temps plein dans un domaine lié à leur formation ont obtenu 101 pour cent du salaire moyen des diplômés masculins occupant des postes semblables, soit une augmentation de 11 points de pourcentage depuis le sondage de 2010.

« Le nombre record de diplômés ayant trouvé un emploi dans la province et dans leur domaine respectif au cours des dernières années reflète la qualité des programmes que nous offrons », a affirmé  la présidente-directrice générale du NBCC, Marilyn Luscombe. « Le niveau de succès constaté dans les résultats du sondage constitue une autre preuve que nous offrons aux étudiants une formation leur permettant d'acquérir les compétences nécessaires pour répondre aux besoins des entreprises et des organismes, tout en contribuant à la croissance socio-économique et à la prospérité de notre province. »

Les collèges communautaires utilisent les données du sondage pour les aider à planifier les programmes qui seront offerts. L'information est également utilisée par les conseillers en emploi et en orientation, ainsi que par d'autres professionnels de l'emploi.

« Les résultats du sondage auprès de nos diplômés de 2010 nous donnent un portrait réaliste de leur placement et de leur intégration sur le marché du travail », a dit la présidente-directrice générale du CCNB, Liane Roy. « Ce sondage vient s'ajouter aux moyens utilisés par le CCNB pour orienter nos formations vers les attentes de notre population étudiante et les besoins de l'industrie et des entreprises de la province. Il est important que nous puissions nous référer à un tel sondage dans un souci constant d'amélioration de notre programmation. »

Le sondage annuel recueille de l'information des diplômés des programmes réguliers et non réguliers environ un an après l'obtention du diplôme. En 2011, 1691 diplômés ont été interrogés, ce qui représente un taux de réponse moyen de 57 pour cent.

Les sondages de suivi des diplômés du CCNB et du NBCC sont réalisés depuis 1983. Le sondage a été réalisé par Jolicœur Associés, une société de recherche indépendante.

LIEN :

●    Ministère de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail : www.gnb.ca/travail