Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Dans le cadre de cette entente, les Néo-Brunswickois peuvent travailler au Québec. De même, les Québécois sont autorisés à travailler au Nouveau-Brunswick (N.-B.). Cette entente porte sur la mobilité de la main-d’œuvre et la reconnaissance de la qualification professionnelle, des compétences et des expériences de travail dans l’industrie de la construction afin de faciliter l’accès au marché du travail dans les deux provinces.

 

Les entrepreneurs qui viennent travailler dans le secteur de la construction du N.-B. doivent satisfaire aux conditions suivantes : –

  1. Savoir qu'il y a douze professions obligatoires dans le secteur de la construction au N.-B.;
  2. Respecter le ratio d’un apprenti pour un compagnon sur le lieu de travail;
  3. Obtenir un numéro d’entreprise du Nouveau-Brunswick;
  4. Communiquer avec Travail sécuritaire NB;
  5. Communiquer avec le ministère de la Sécurité publique pour obtenir des renseignements sur les permis et licences;
  6. Remplir le formulaire de demande de l’entrepreneur pour tous les employés qui viennent travailler au N.-B., y joindre tous les documents à l’appui et faire parvenir le tout à la Direction de l’apprentissage et de la certification professionnelle du N.-B.;
  7. Encourager les employés à signer le formulaire de consentement à la divulgation de l’information ; et

– Fournir les renseignements particuliers aux employés.


Personnes qui viennent travailler dans le secteur de la construction du N.-B. :