FREDERICTON (GNB) – Les résultats des évaluations provinciales 2016-2017 sont maintenant disponibles.

« Votre gouvernement est heureux de constater des améliorations en littératie, en mathématiques et en sciences aux niveaux primaire et intermédiaire dans le secteur anglophone, ainsi que des améliorations en mathématiques, et en sciences et technologies à tous les niveaux dans le secteur francophone », a déclaré le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. « Cela témoigne du travail important accompli dans nos écoles dans le cadre de nos plans d'éducation de 10 ans. »

Des évaluations provinciales ont lieu chaque année pour la lecture, l’écriture, les mathématiques, les sciences et le français. Les résultats sont fournis aux parents, aux écoles et aux districts scolaires. Les membres du personnel enseignant, les administrateurs et le personnel des districts scolaires se servent de ces résultats pour cibler des améliorations et intervenir dans ces matières.

Pour la première fois en six ans, les résultats de l'évaluation en lecture de deuxième année (secteur anglophone) se sont améliorés.

« Il s'agit d'un changement important dans la tendance, et cela reflète les efforts concertés pour améliorer la littératie et l'apprentissage à ce niveau au cours de la dernière année, a dit M. Kenny. Les résultats en mathématiques de sixième année en 2015-2016 étaient préoccupants, mais en raison du travail acharné de nos enseignants, de nos investissements inégalés dans le système d'éducation et de nos plans d'éducation de 10 ans, le nombre d'élèves qui ont réussi a presque doublé en 2016-2017. »

Dans le secteur francophone, les résultats en littératie sont stables au niveau primaire, et ils sont légèrement inférieurs au niveau secondaire. L’évaluation en lecture est maintenant administrée aux élèves de troisième année, plutôt qu’aux élèves de quatrième année, pour effectuer des interventions précoces en vue de mieux soutenir les élèves qui ont des difficultés en littératie.

Les faits saillants des résultats de 2016-2017 comprennent :

Système anglophone

  • 75,7 pour cent des élèves anglophones de deuxième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture (la cible est de 90 pour cent);
  • 63,2 pour cent des élèves anglophones de sixième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture (la cible est de 90 pour cent); et
  • 80,5 pour cent des élèves anglophones de neuvième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture (la cible est de 90 pour cent).

Système francophone

  • 76,6 pour cent des élèves francophones de deuxième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture orale (la cible est de 90 pour cent);
  • 62,7 pour cent des élèves francophones de troisième année ont réussi l’évaluation provinciale en lecture (la cible est de 90 pour cent); et
  • 75,5 pour cent des élèves francophones de huitième année ont réussi l’évaluation provinciale en mathématiques (la cible est de 85 pour cent).

« Nous sommes conscients qu'il y a encore du travail à faire pour assurer le succès de tous nos élèves, a dit M. Kenny. Nous pensons que nous sommes sur la bonne voie et nous continuerons à soutenir nos enseignants et nos élèves. Les résultats vont dans la bonne direction, et les efforts en place continueront d'avoir des répercussions positives sur l'apprentissage des élèves. »

Un processus de gestion du rendement servira à établir des objectifs et à suivre les progrès. Avant le début de chaque année scolaire, le ministère travaillera avec les districts scolaires et les partenaires clés des services à la petite enfance afin d’élaborer un plan de mise en œuvre pour chaque secteur, qui exposera les objectifs pour l’année et la façon de les atteindre. Les progrès seront ensuite mesurés, et des rapports de reddition de comptes seront préparés.

Les plans d’éducation de 10 ans du gouvernement visent à améliorer les résultats scolaires et à mieux préparer les jeunes pour l’avenir. Des objectifs sont fixés dans des domaines prioritaires afin d’encourager les élèves à devenir des apprenants tout au long de leur vie, de créer un milieu d’apprentissage inclusif, d’appuyer les dirigeants du milieu de l’éducation et d’assurer la stabilité du système.