FREDERICTON (GNB) – Après avoir annoncé que les services de garderie seront gratuits pour les familles ayant un revenu annuel de 37 500 dollars ou moins, le gouvernement a créé une page Web contenant des questions et réponses afin d’expliquer plus en détail ce que cela représente pour les familles du Nouveau-Brunswick.

« Votre gouvernement est déterminé à aider autant de familles que possible à payer des services de garderie », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. « La semaine dernière, nous étions heureux d’annoncer du soutien financier pour les familles qui en ont le plus besoin. Si nous voulons améliorer la qualité de vie des familles du Nouveau-Brunswick, l’une des meilleures choses que nous puissions faire, c’est investir dans l’apprentissage de la petite enfance et dans l’éducation. »

Le programme de services de garderie gratuits s’adresse aux parents qui travaillent ou qui poursuivent leurs études, et qui ont des enfants âgés de cinq ans et moins fréquentant un Centre de la petite enfance du Nouveau-Brunswick désigné.

Le programme est offert aux familles admissibles, sans égard à l’emplacement du centre et aux frais imposés par son exploitant. Les premiers centres désignés des secteurs anglophone et francophone seront établis à Saint John et dans la grande région d’Edmundston en mars. D’autres centres seront mis en place dans l’ensemble de la province d’ici le 1er mars 2019.

Offrir des services de garderie gratuits s’inscrit dans le cadre d’un ensemble plus large d’investissements dans les services de garde et d’initiatives d’apprentissage précoce liés aux éléments suivants :

Qualité

  • Les garderies du Nouveau-Brunswick pourront demander une subvention unique à l’amélioration de la qualité pour améliorer la qualité des milieux d’apprentissage à l’intérieur et à l’extérieur, y compris l’équipement et les fournitures, à l’intention des enfants âgés de cinq ans et moins. Les subventions uniques totaliseront 4,7 millions de dollars au cours des deux prochaines années.
  • 7,5 millions de dollars seront accordés annuellement sous la forme de subventions à l’amélioration de la qualité pour aider les établissements à fournir des services de garderie de qualité et à répondre aux critères afin d’obtenir la désignation de Centre de la petite enfance du Nouveau-Brunswick. Le financement équivaut à une amélioration du financement de 2,50 $ par jour par place pour les enfants âgés de deux à cinq ans. Les exploitants des centres de la petite enfance devront tous élaborer un plan d’amélioration continue de la qualité.
  • Les Centres de la petite enfance du Nouveau-Brunswick offriront des services aux enfants d’âge préscolaire âgés de cinq ans et moins par l’intermédiaire d’un processus de demande volontaire. Ce programme n’est pas obligatoire pour les garderies. Celles qui choisissent de participer travailleront en collaboration avec le gouvernement dans le but d’offrir un accès équitable et abordable à des services d’éducation de la petite enfance et de garderie de haute qualité en éliminant les obstacles se rattachant au revenu familial, à la capacité et aux besoins des enfants, à la langue ainsi qu’aux milieux minoritaires.
  • En plus du financement bilatéral pluriannuel, le gouvernement investit 28 millions de dollars en vue de soutenir les augmentations salariales des éducatrices et éducateurs de la petite enfance. Le financement sera attribué sur une période de quatre ans à compter de 2019-2020 et il portera le salaire des éducatrices et éducateurs de la petite enfance qualifiés de 16 dollars l’heure à 19 dollars l’heure d’ici 2022-2023.

Accessibilité

  • Un nouveau registre des places en garderie servira de guichet unique aux familles qui désirent inscrire leurs enfants aux places disponibles en garderie et leur permettra de demander des subventions en ligne. Les familles pourront aussi déterminer immédiatement si des places sont disponibles dans un établissement ou s’il y a une liste d’attente.
  • Une subvention de fonctionnement pour les places réservées aux nourrissons sera disponible pour compenser les coûts opérationnels des services de garde aux nourrissons. Elle fournira 10 dollars par jour pour chaque place occupée par un nourrisson.
  • Le gouvernement cherche à transformer autant de garderies que possible, le but étant de désigner plus de 300 garderies comme Centres de la petite enfance du Nouveau-Brunswick d’ici 2020 afin d’offrir des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants plus abordables, accessibles, inclusifs et de haute qualité.
  • Les Centres de la petite enfance recevront également une aide financière en vue de créer 200 nouvelles places pour nourrissons dans la province d’ici 2020.
  • Depuis octobre 2014, le gouvernement provincial a créé près de 3000 nouvelles places en garderie, et il compte faire passer le nombre total de places au Nouveau-Brunswick à 30 000 d’ici 2020.

Abordabilité

  • En plus de l’annonce de la semaine dernière, le gouvernement est déterminé à effectuer des investissements afin de rendre ces services plus abordables pour davantage de Néo-Brunswickois.
  • Des mesures d’aide financière supplémentaires destinées aux enfants d’âge préscolaire âgés de cinq ans et moins seront rendues publiques sous peu.

L’annonce s’inscrit dans le cadre de l’accord fédéral-provincial triennal sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, qui comporte un engagement de 71 millions de dollars en investissements afin d’améliorer les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants à l’intention des enfants d’âge préscolaire dans la province. De plus amples renseignements sur le plan du gouvernement visant à investir dans le système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et à le transformer sont disponibles dans le plan d’action intitulé Donnons à nos enfants une longueur d'avance... dès le départ : Plan d’action pour les services de garderie éducatifs.