FREDERICTON (GNB) – La septième campagne annuelle Faites-vous entendre se déroule du 27 novembre au 1er décembre.

« Aider nos enfants et nos adolescents en favorisant leur bonne santé mentale est essentiel pour assurer leur bien-être et leur réussite », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. « Votre gouvernement est fier d’appuyer la campagne Faites-vous entendre et des initiatives comme la prestation des services intégrés afin de sensibiliser la population et de subvenir aux besoins des jeunes du Nouveau-Brunswick en matière de santé mentale. J’invite toute la population à prendre le temps de sonner une cloche, le 1er décembre, pour appuyer la santé mentale de nos enfants. »

La campagne est coordonnée conjointement par Connexions N.-B. / Alliance Pro-jeunesse, le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance et Bell Aliant.

Des plans de cours sur la santé mentale seront présentés dans les salles de classe de la province dans le cadre de la campagne. Le point culminant de ces efforts de sensibilisation sera lorsque les élèves de la maternelle à la huitième année de partout dans la province seront invités à manifester leur soutien en faisant sonner des cloches pendant une minute. Le vendredi 1er décembre, la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau, se joindra aux élèves de la Barkers Point Elementary School pour faire sonner une cloche pendant une minute. Cet événement a pour but d’attirer l’attention sur l’importance de bien répondre aux besoins des enfants en matière de santé mentale et de faire en sorte que leur voix soit entendue.

« Bell Aliant est fière de continuer à soutenir les initiatives en matière de santé mentale dans les communautés du Nouveau-Brunswick, en plus de sensibiliser la population à l’échelle nationale au moyen d’initiatives comme la campagne Bell Cause pour la cause », a dit le chef des affaires financières de Bell et vice-président de Bell Aliant, Glen LeBlanc. « Nous félicitons Connexions N.-B. / Alliance Pro-jeunesse et le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance pour les efforts qu’ils continuent de déployer afin de faire avancer la cause au moyen de programmes scolaires et gouvernementaux qui favorisent la bonne santé mentale des jeunes et des adolescents de la province. »

« La campagne Faites-vous entendre est bien plus qu’une simple conversation sur la santé mentale », a affirmé la directrice générale par intérim de l’Alliance Pro-jeunesse, Cindy Miles. « Elle permet de réunir les jeunes, les familles et les communautés du Nouveau-Brunswick pour faire de la lumière sur un sujet qui nous touche tous. En nous réunissant pour réfléchir sur ce sujet et en parler, nous espérons montrer aux jeunes et aux familles de partout dans la province que nous sommes là pour eux et que nous reconnaissons le fait que nous avons tous un rôle à jouer si l’on veut mettre fin à la stigmatisation et au silence qui, bien souvent, sont des obstacles qui empêchent certaines personnes de demander de l’aide. La promotion d’une saine santé mentale auprès de nos jeunes, de nos famille et de nos communautés est primordiale, et la campagne Faites-vous entendre nous permet de collaborer pour donner à cette cause toute l’importance qu’elle mérite. »

En septembre 2016, le gouvernement a étendu le modèle de prestation des services intégrés pour la santé mentale, le traitement des dépendances, les interventions et les services sociaux à l'intention des enfants et des jeunes afin de l’offrir dans toutes les écoles de la province. Offert à l’échelle communautaire, ce modèle relie les services offerts par le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, le ministère du Développement social, le ministère de la Santé ainsi que le ministère de la Justice et de la Sécurité publique. Les enfants et les jeunes ont accès au programme par l’intermédiaire de leur école ou d’un autre service communautaire.

L’amélioration des services de santé mentale pour les enfants et les jeunes est une composante des plans d’éducation de 10 ans du gouvernement, des stratégies de réduction de la criminalité et de prévention des préjudices, et du Plan d’action pour la santé mentale. Soutenir les personnes ayant des problèmes de santé mentale est également un des sept domaines prioritaires ciblés dans le document-cadre du Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles.