RIVERSIDE-ALBERT (GNB) – Des projets pilotes relatifs à la langue française seront mis en œuvre au cours de la prochaine année scolaire en vue d’améliorer l’accès à l’apprentissage du français dans les écoles rurales.

« Dans le cadre de notre engagement visant à rétablir l’immersion précoce en français en première année, votre gouvernement s’est également engagé à trouver des solutions innovatrices pour offrir de meilleurs possibilités en matière d’apprentissage du français dans les écoles rurales », a déclaré la ministre des Finances, Cathy Rogers, qui est également ministre responsable de la Littératie. « Nous sommes heureux de respecter cet engagement et d’offrir cette possibilité aux élèves de la maternelle à la troisième année dans quatre écoles rurales de la province. »

Mme Rogers parlait au nom du ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. L’annonce a été faite à la Riverside Consolidated School, qui accueillera un des projets pilotes.

Des projets pilotes seront mis en œuvre au cours de la prochaine année scolaire, à raison d’un projet par district scolaire anglophone, dans des écoles où il y a un certain intérêt pour l’immersion, mais où le nombre d’élève n’est pas suffisant pour créer une classe d’immersion.

Les écoles suivantes mettront aussi en œuvre le projet pilote :

  • Miramichi Rural School;
  • Campobello Island Consolidated School; et
  • Doaktown Elementary School.

Le ministère a travaillé avec les districts scolaires afin de choisir des écoles pour le projet pilote qui sont situées dans des régions rurales; qui ont déjà sur place un enseignant en français langue seconde possédant au moins un niveau de compétence avancé plus en français et démontrant des compétences en matière d’apprentissage précoce des langues; et dans lesquelles la communauté souhaite offrir de meilleures possibilités en français pour les élèves.

À l’heure actuelle, les possibilités d'apprentissage du français hors de l’immersion commencent à la maternelle et sont axées sur une valorisation de la culture et de la langue françaises. Les élèves apprennent en français pendant environ 30 minutes par semaine. Le projet pilote fournira aux élèves de la maternelle à la troisième année des possibilités élargies d’apprendre à parler, à lire et à écrire en français. Les possibilités d’apprentissage seront incluses dans le programme d’études de ces niveaux, y compris dans la littératie, la numératie, les arts, la musique et la culture, à raison d’au moins 15 minutes par jour.

Les écoles où seront menés ces projets pilotes pourront choisir la façon de les mettre en œuvre, y compris déterminer les niveaux qui y participeront. Les écoles partageront les pratiques exemplaires, participeront à un mentorat par les pairs, et serviront à déterminer comment ces possibilités d’apprentissage pourraient être étendues à d’autres écoles.

Un objectif du plan d’éducation de 10 ans du secteur anglophone, Everyone at their Best, est d’améliorer le niveau de connaissance du français pour aider tous les apprenants à avoir accès à diverses possibilités et expériences de vie bilingues. Les plans d’éducation de 10 ans du gouvernement visent à améliorer les résultats scolaires et à mieux préparer les jeunes pour l’avenir. Des objectifs sont fixés dans des domaines prioritaires afin de créer des apprenants à vie, d’aider les chefs de file dans le domaine de l’éducation et d’assurer une stabilité au système.