FREDERICTON (CNB) – Près de 6000 ménages à faible revenu ont pu apporter des améliorations éconergétiques à leur logement depuis la mise en œuvre du Programme d'améliorations éconergétiques provincial en 2006.

Le ministère du Développement social offre ce programme en partenariat avec Efficacité NB. Le programme offre une aide financière pour améliorer l'efficacité énergétique de logements occupés par des ménages à faible revenu. Le gouvernement provincial a investi plus de 22 millions de dollars dans ce programme depuis juillet 2006.

« Dans certains cas, les propriétaires ont économisé 1600 $ par année après avoir apporté des améliorations éconergétiques à leur logement », a affirmé le ministre du Développement social, Kelly Lamrock. « Ce programme a aidé les ménages à faible revenu, les sociétés sans but lucratif d'initiative privée et les coopératives à effectuer ces rénovations. Par conséquent, les Néo-Brunswickois à faible revenu ont pu utiliser leur argent durement gagné pour répondre à d'autres besoins importants plutôt que de payer des factures élevées. »

L'aide financière est offerte sous forme d'une subvention non remboursable d'un maximum de 4500 $ pour les propriétaires et d'un maximum de 5000 $ par logement pour les locateurs sans but lucratif. Une aide supplémentaire peut être offerte aux propriétaires lorsqu'une évaluation énergétique révèle une cote ÉnerGuide peu élevée.

« Ce programme qui vise à aider les propriétaires à faible revenu en matière d'améliorations éconergétiques est, à ma connaissance, l'engagement le plus ambitieux rattaché à l'abordabilité de l'énergie entrepris par une province canadienne », a affirmé la présidente et chef de la direction d'Efficacité NB, Elizabeth Weir. « En tant que Néo-Brunswickoise, je suis très fière de cet engagement important envers l'efficacité énergétique, car il permet, entre autres, aux personnes qui n'ont pas les moyens financiers d'apporter des améliorations éconergétiques à leur logement d'avoir accès à un programme pour les aider à réduire leurs frais de chauffage et à adopter des mesures permanentes visant à réduire les coûts. »

Les conseillers en énergie agréés du ministère du Développement social effectuent une inspection initiale des biens admissibles et fournissent une liste par ordre de priorité des améliorations qui peuvent être apportées à un coût qui n'excède pas l'aide maximale.

Les améliorations apportées à ces logements concernent, entre autres, les éléments suivants :

•    le chauffage;
•    l'étanchéisation à l'air;
•    la ventilation;
•    l'isolation; et
•    les fenêtres et les portes.

M. Lamrock a indiqué que le programme appuie la nouvelle stratégie quinquennale du gouvernement provincial, Un foyer, c'est l'espoir, qui vise à rendre le logement plus abordable.

« La charge énergétique des ménages néo-brunswickois qui gagnent moins de 15 000 $ est la deuxième en importante au pays, a affirmé M. Lamrock. Dans l'enquête de 2003 de Statistique Canada sur les dépenses des ménages, ceux à faible revenu ont déclaré que leur charge énergétique représentait 15,4 pour cent de leurs dépenses. Le Programme d'améliorations éconergétiques fournit des solutions permanentes à long terme pour ces défis. »

LIENS :

•    Ministère du Développement social (habitation) : www.gnb.ca/habitation
•    Efficacité NB : www.efficacitenb.ca