Gouvernement du Nouveau-Brunswick

De quoi s’agit-il?

La santé psychologique s'entend de l'état de mieux-être psychosocial, soit du sentiment positif que l’on ressent à l’égard de son état général, de son mode de pensée et de sa façon d’agir et qui rend plus disposé à apprécier la vie. Elle contribue à notre faculté innée de déterminer notre propre existence.

Selon la théorie de l’autodétermination, la satisfaction des besoins psychologiques de base que sont la compétence, l’autonomie et l’appartenance (CAA) permet d’adopter et de maintenir un mode de vie sain et d’accroître notre niveau de santé psychologique  (Deci et Ryan, 2000; Ryan, 1995).

 

À quoi ressemble-t-elle?

Une personne qui est en bonne santé psychologique possède souvent les traits de caractère suivants :

  • Connaissance de ses forces, limites et intérêts
  • Créativité
  • Capacité à résoudre des problèmes et conflits
  • Sens de responsabilité quant à ses actes et décisions
  • Capacité à aller chercher de l’aide lorsqu’elle en a besoin
  • Persévérance (idées et actions) en présence de difficultés et d’opposition

Pour plus de renseignements sur le portrait de la santé psychologique, cliquez ici.

 

But de la stratégie du mieux-être du Nouveau-Brunswick

Améliorer la santé psychologique des Néo-Brunswickois.

 

Pourquoi a-t-elle de l’importance

La santé psychologique joue un rôle essentiel dans l’adoption de changements positifs et est un facteur déterminant de santé physique. Une meilleure santé psychologique nous aide à adopter les changements positifs conduisant à une alimentation saine, à une augmentation de l'activité physique et à l'élimination du tabagisme.

En revanche, lorsque les trois besoins psychologiques de base (compétence, autonomie et appartenance) ne sont pas satisfaits, les risques de problèmes relatifs au développement affectif, social et physique augmentent.

La recherche indique également que les personnes dont la santé psychologique atteignait les plus hauts niveaux vivaient plus longtemps, avaient plus de succès à l’école et au travail, étaient plus heureux dans leurs relations et avaient moins tendance à souffrir de maladies mentales.

Pour voir des études sur la santé psychologique, cliquez ici.

 

Quelle preuve a-t-on à ce sujet?

La santé psychologique est étroitement liée à la santé physique. La recherche démontre un lien entre les sentiments subjectifs de bonheur et la bonne santé, et cela même après la prise en compte d’une maladie chronique, du tabagisme, de l’habitude de boire de l’alcool et d’un surpoids (Goodwin et coll., 2000). Être actif procure un sens d’appartenance et de soutien mutuel, lesquels découlent de la participation à une activité avec d’autres personnes. Être actif et manger sainement permettent de maintenir un niveau élevé de santé psychologique.

« Un niveau faible de santé psychologique est relié à une plus grande probabilité de fumer chez les jeunes. Plus la santé psychologique augmente, plus cette probabilité de fumer diminue. » Sondage sur le mieux-être des élèves du Nouveau- Brunswick 2006-2007

 

Que pouvez-vous faire?

C’est à la maison, à l’école, dans notre communauté et au travail que nous devons commencer à faire ce qu’il faut pour améliorer notre santé psychologique! Nous pouvons adopter diverses mesures qui la favoriseront, notamment :

  • Organiser des activités qui susciteront de l’intérêt et mobiliseront les gens
  • Promouvoir le succès
  • Formuler des critiques constructives
  • Pratiquer l’écoute active
  • Tenir compte des suggestions des autres
  • Énoncer des attentes claires, expliquer la signification, l’utilité et la raison d’une tache
  • Donner le choix
  • Suggérer plutôt qu’imposer
  • Éviter les approches coercitives
  • Être ouvert aux idées des autres et en tenir compte
  • Faire preuve d’empathie envers les autres
  • Respecter et accepter les autres et s’intéresser à eux
  • Être attentif et conscient des besoins de compétence, d’autonomie et d’appartenance des autres

Pour des renseignements généraux sur la santé psychologique et la manière dont vous pouvez l’améliorer, vous pouvez consulter la  fiche de conseils et la feuille d’information sur la santé psychologique.

Si vous aimeriez tenir compte de la santé psychologique dans les programmes ou activités que vous organisez, consultez la feuille d’information sur les mesures favorisant la santé psychologique dans les programmes et activités.

Les stratégies favorisant l’adoption de mesures pour améliorer la santé psychologique à l’école figurent sur la feuille d’information sur la santé psychologique à l’école.

Pour d’autres conseils visant à améliorer la santé psychologique à la maison, consultez le calendrier de ressources pour la santé psychologique.

 

Engagez-vous à

Miser sur la compétence

  • Apprenez de nouvelles compétences.
  • Partagez vos talents et transmettez vos connaissances
  • Recensez les atouts de votre communauté

Miser sur l’autonomie

  • Reconnaissez et exprimez vos émotions et sentiments
  • Permettez aux autres de faire des choix et de s’exprimer
  • Agissez de manière à avoir un impact positif sur votre communauté

Miser sur l’appartenance

  • Apprenez à mieux vous connaître
  • Devenez un bénévole dans un lieu qui vous intéresse
  • Établissez des liens avec les gens de votre communauté

Pour en savoir plus

 

Vous désirez plus d’information?

La santé psychologique et la théorie de l’autodétermination

La santé psychologique repose essentiellement sur la théorie de l’autodétermination et établit la compétence, l’autonomie et l’appartenance (CAA) comme les fondements de notre sentiment de bien-être. Pour plus d’information sur la théorie de l’autodétermination, rendez-vous sur le site  www.selfdeterminationtheory.org.

La santé mentale à l’école

Santé mentale en milieu de travail.