Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Énergie renouvelable

La production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables connaît un essor considérable au Nouveau-Brunswick. Le gouvernement s’est engagé à accroître jusqu’à 40 pour cent d’ici 2020 la quantité d’électricité provenant de nouvelles sources renouvelables au Nouveau-Brunswick. Actuellement, environ 28 pour cent de la consommation en électricité dans la province provient de sources d'énergie renouvelables, soit l’hydroélectricité, l’éolien et la biomasse. De plus, le Nouveau-Brunswick continue d’explorer le potentiel des biocarburants et d’autres sources d’énergie propre.

Types d’énergies renouvelables

  • Énergie hydraulique
  • Énergie éolienne
  • Énergie solaire
  • Biomasse
  • Géothermie

    

Énergie marine

L’océan offre plusieurs sources d’énergie possibles. Il y a notamment l’énergie des vagues et l’énergie marémotrice, l’énergie du vent du large, l’énergie de la côte en saillie, ainsi que l’énergie du gradient thermique de l’océan. La plupart des travaux de recherche et développement en cours au Canada visent la production d’électricité à partir de l’énergie des vagues et de l’énergie marémotrice.

Qu’est-ce que l’énergie des vagues?
Tandis que le vent souffle à la surface de la mer, l’eau se déplace près de la surface et forme des vagues. L’énergie disponible par les vagues dépend essentiellement de deux facteurs : la longueur et la hauteur de la vague produite.

Pour capturer l’énergie induite par ces vagues et la convertir en électricité, il existe de nombreux dispositifs qui sont actuellement mis au point. Il y a en règle générale cinq types de dispositifs de transformation en énergie électrique :

1. les bouées;
2. la poursuite de surface;
3. la colonne d’eau oscillante;
4. les terminateurs;
5. le déversement.

Qu’est-ce que l’énergie marémotrice?
Les marées sont créées par l’action gravitationnelle du soleil et de la lune. Les courants de marée sont les plus puissants là où l’eau s’écoule dans des passages étroites. Le Nouveau-Brunswick a la chance d’avoir la baie de Fundy, où se produisent les plus hautes marées au monde. On estime que les possibilités du Canada de produire de l’énergie marémotrice pourraient permettre de combler les deux tiers de la demande domestique actuelle. Source : Ocean Renewable Energy Group.

Il y a trois grandes catégories de technologies utilisées pour exploiter l’énergie marémotrice et la convertir en électricité :

1. les turbines à axe vertical;
2. les turbines à axe horizontal;
3. les ailes hydrodynamiques à va-et-vient (imite le mouvement de la queue d’un poisson)

     

Énergie éolienne

La province du Nouveau-Brunswick s’est engagée à augmenter sa capacité de production d’électricité à partir des sources d’énergie renouvelable et à cette fin, elle a exigé, en vertu du Règlement sur l’électricité issue de sources renouvelables, qu’Énergie NB achète 10 p. 100 de son énergie vendue à nouvelles sosurces renouvelables d’ici 2016. Le gouvernement provincial a ultérieurement modifié ce calendrier en demandant à Énergie NB qu’elle aille immédiatement de l’avant et ajoute 300 mégawatts supplémentaires d’énergie éolienne produite au Nouveau-Brunswick. Par cette mesure, la capacité de production d’électricité à partir de l’énergie éolienne passera à plus de 400 mégawatts lorsque tous les projets seront achevés. La production d’électricité à partir de l’énergie éolienne revêt une très grande importance  pour le Nouveau-Brunswick, compte tenu qu’il s’agit d’une source d’énergie propre, durable et dont dispose d’emblée la province.

          

Énergie solaire

Qu’est-ce que l’énergie solaire?
L’énergie solaire est une forme d’énergie renouvelable qui provient du soleil. Lorsque le soleil brille, on peut en capter l’énergie et produire de l’électricité ou de la chaleur, ou les deux. Un des problèmes que pose l’utilisation de l’énergie solaire est son coût plutôt élevé comparativement aux autres énergies renouvelables, comme l’énergie éolienne. Une autre contrainte tient à la dépendance de l’énergie solaire à l’égard des conditions météorologiques, car elle ne peut être captée que si le soleil brille. Ce qui signifie qu’il faudrait utiliser une autre source d’énergie par temps nuageux ou si la demande en électricité est élevée.

Il y a plusieurs façons d’utiliser l’énergie solaire
Énergie photovoltaïque
 – L’électricité est produite à partir de panneaux solaires qui captent l’énergie du soleil, soit des panneaux noirs qui sont recouverts de petites cellules solaires. Lorsque le soleil réfléchit ses rayons sur ces panneaux, de l’électricité est produite et elle est canalisée vers une pile électrique ou directement dans le système électrique. Il est possible d’installer des panneaux solaires à la maison, au chalet, sur une roulotte et à de nombreux autres endroits. Il s’agit d’une bonne solution pour les personnes qui possèdent un camp ou un chalet en un lieu isolé, non raccordé au réseau d’électricité. Les panneaux solaires peuvent également aider à réduire la quantité d’énergie consommée pour une habitation reliée au réseau d’électricité.

Énergie thermique – L’énergie solaire peut aussi servir à produire de la chaleur. On peut produire de l’eau chaude en disposant de grands panneaux noirs sur le toit, puis en faisant circuler de l’eau à l’intérieur, ce qui réduira d’autant la nécessité d’utiliser l’électricité pour chauffer l’eau dans la maison. L’énergie solaire peut par ailleurs servir à réchauffer l’air qui circule dans une maison ou un immeuble. Ces diverses options permettent de réduire le besoin en électricité et, ce faisant, de réaliser des économies.

        

Énergie verte

Cette source d’énergie ne produit aucune émission nette de gaz à effet de serre, car les gaz carboniques produits sont recyclés par les plantes, qui absorbent ces gaz aux fins de la photosynthèse et de la respiration cellulaire. Ce qui rend cette source de bioénergie attrayante, et une source d’énergie écologique, offrant une solution de rechange durable aux autres sources conventionnelles d’approvisionnement en énergie.

La bioénergie n’est pas nouvelle. Peu s’en faut. Il s’agit de l’une des plus anciennes formes d’énergie, son utilisation remontant aux premiers temps où l’homme a utilisé le feu contrôlé pour produire de la chaleur, de la lumière et cuire ses aliments. La production de biocarburants est tout aussi ancienne, car les gens de l’Antiquité utilisaient le feu des forges pour façonner des instruments en métal, ces forges étant alimentées par le charbon de bois. Ces civilisations utilisaient aussi du biocarburant sous forme de graisses animales ou d’huiles végétales pour leurs lampes.

À une certaine époque, au Canada, les gens se chauffaient, cuisinaient et chauffaient l’eau principalement à l’aide du bois de chauffage. L’industrie utilisait pour sa part la combustion de la biomasse, l’eau et l’énergie éolienne comme principales sources d’énergie.

Les formes de bioénergie comprennent la biomasse solide (déchets de produits forestiers, débris et résidus de cultures agricoles, et les cultures énergétiques), les biogaz, les biocarburants solides, et les éléments organiques des déchets industriels et des déchets solides municipaux. Les carburants produits à partir de la biomasse sont des produits dérivés des procédés industriels et agricoles ou des carburants tirés de la biomasse de matières premières.

Mise en valeur de la biomasse au Nouveau-Brunswick :
Un projet pilote de Centre de développement de bio-huile est en cours de réalisation par l’entreprise Greenway Oils Inc., de Waterville, dans le comté de Carleton. Les bio-huiles peuvent être produites à partir de céréales oléagineuses comme la fève de soya, les graines de moutarde, le canola, et d’autres matières.

À l’heure actuelle, le Nouveau-Brunswick compte trois usines qui utilisent la biomasse pour produire de l’électricité.

•  Papiers Fraser Inc.
•  Les Pâtes et Papier Irving, Limitée
•  AV Cell Inc.
•  AV Nackawic (25MW)

Certaines de ces usines sont des établissements de cogénération où la chaleur et l’électricité produites sont réutilisées dans les procédés de fabrication.  

Pour obtenir plus de renseignements sur les méthodes de fabrication à partir de la biomasse et les domaines de recherche actuels sur la biomasse, nous vous invitons à visiter le site Web de Ressources naturelles Canada : 

Autres liens qui traitent de biomasse :
Association canadienne de la bioénergie : http://www.canbio.ca/

    

Énergie géothermique

De quoi s’agit-il au juste?
L’énergie géothermique provient de la chaleur captée sous la surface terrestre; elle permet de chauffer et de rafraîchir un immeuble et de produire de l’électricité.

Le fonctionnement de l’énergie géochimique :
Pour produire du chauffage ou de l’air frais, le processus qui fait appel à l’énergie géothermique se fonde sur la température constante à la surface de la terre. Il existe de nombreuses techniques qui fonctionnent de diverses façons. Une de ces techniques consiste à placer deux tuyaux dans le sol, un pour pomper l’eau se trouvant sous la surface et un autre pour y réinjecter l’eau. Puisque le sol maintient une température constante, l’eau aura la même température que le sol.

Pendant l’hiver, il est possible de pomper cette eau à la surface et d’en extraire la chaleur au moyen d’un échangeur thermique. La chaleur alors produite peut servir à chauffer une maison, une entreprise ou une usine. L’eau dont la chaleur a été extraite peut être réinjectée dans le sol et y être chauffée de nouveau.

Au cours de l’été, le processus est inversé. La chaleur dans l’air est injectée dans l’eau pompée dans le sol, où elle est refroidie. L’eau ainsi rafraîchie est ensuite ramenée à la surface et peut servir à rafraîchir la maison, l’entreprise ou l’usine.

Pour produire de l’électricité, une centrale électrique utilise de la vapeur ou de l’eau chaude, captée sous le sol à une température très élevée. La vapeur ou l’eau chaude captée peuvent servir à faire tourner une turbine qui alimente une génératrice, laquelle sert ensuite à produire de l’électricité. 

Incidences environnementales :
L’énergie géothermique produit beaucoup moins de gaz à effet de serre et il s’agit d’une source d’énergie très efficace, comparativement aux systèmes de chauffage et de refroidissement entièrement électriques ou à combustible fossile.

L’Agence de l’efficacité et de la conservation énergétiques du Nouveau-Brunswick offre des programmes aux propriétaires résidentiels qui souhaitent profiter de cette technologie.