Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Peat_category

La tourbe est formée de vestiges partiellement décomposés de végétaux qui se sont accumulés dans des milieux pauvres en oxygène et saturés en eau. La tourbe constitue au Nouveau-Brunswick une ressource naturelle abondante dans laquelle les sphaignes représentent le principal élément végétal.

La carte ci-dessous illustre la répartition des tourbières au Nouveau-Brunswick. La superficie couverte par les tourbières représente 140 000 ha, soit 2 % de la masse terrestre de la province.

Peat_Fig2

Législation
La tourbe est une substance qui appartient aux propriétaires fonciers; environ 70 % des tourbières ayant un potentiel commercial sont situées sur des terres de la Couronne.

L’extraction de la tourbe sur les terres de la Couronne est régie en vertu de la Loi sur l’exploitation des carrières. La Loi confère au ministre des Ressources naturelles le pouvoir de gérer la tenure, l’exploration et l’extraction de la tourbe et des autres substances de carrières sur les terres de la Couronne.

Le Règlement général 93-92 détaille les exigences à satisfaire pour obtenir l’autorisation d’extraire de la tourbe et d’autres substances de carrières des terres de la Couronne. La Directive sur l’extraction de la tourbe  crée un cadre encourageant et stimulant le développement d’une transformation plus poussée des ressources de tourbe au Nouveau-Brunswick. Elle instaure en outre l’exigence de la restauration des sites d’extraction de tourbe abandonnés ou de leur remise en état comme tourbières naturelles. Pour plus de renseignements sur la restauration des tourbières, veuillez consulter ce guide (liens à droite)

Utilisation
La majeure partie de la tourbe produite dans la province est utilisée en horticulture, comme amendement ou comme élément des mélanges de culture. La tourbe constitue un excellent conditionneur de sol organique, qui aide à ameublir les sols argileux et qui accroît la rétention d’humidité dans les sols sableux. On utilise aussi la tourbe pour fabriquer des récipients de culture pour plantes et semis forestiers.

Inventaire des tourbières
Le ministère des Ressources naturelles a réalisé, entre 1975 et 1983, un programme d’envergure sur le terrain. Ce programme a permis la cartographie et l’échantillonnage de plus  800 tourbières. La qualité de cette base de données géoscientifiques détaillées sur les tourbières a énormément contribué à l’essor de l’industrie de la tourbe au Nouveau-Brunswick.

On a produit à partir des données de terrain 289 cartes (isopaques) de l’épaisseur de la tourbe à une échelle initiale de 1/10 000. On dispose également de cartes en courbes de niveau complémentaires dans le cas de 160 de ces cartes. Les cartes altimétriques et les cartes d’épaisseur de la tourbe sont accessibles en format numérique non géoréférencé. Des profils stratigraphiques préparés à partir de plus de 20 000 sondages illustrent la répartition des types de tourbe et les variations du degré d’humification. Les renseignements des bases de données sur chacune des 817 tourbières étudiées sont accessibles dans un format numérique permettant l’utilisation de plus de 600 variables. Il est aussi possible d’obtenir des descriptions sommaires de toutes les tourbières de même que des fichiers de données géochimiques par rapport à de nombreuses tourbières.