Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Un minéral industriel désigne une roche ou un minéral non métallique et non combustible, extrait et transformé pour sa rentabilité. Au Nouveau-Brunswick, il y a depuis plus de trois siècles des mines ou des carrières où l’on extrait des ressources comme le calcaire, le gypse et la pierre de taille.

Entre le début du XIXe siècle et les années 1950, ces matières ont été les principaux minéraux exploités par l'industrie minière provinciale. On trouve au Nouveau-Brunswick de nombreux minéraux industriels, notamment le calcaire, le gypse, les agrégats, la pierre de taille et la pierre naturelle, la silice, le graphite et la marne.

La Direction des études géologiques (DEG) du ministère du Développement de l’Énergie et des Ressources tient un inventaire des ressources en minéraux industriels du Nouveau-Brunswick. La tenue de cet inventaire vise principalement à : 1) encourager l’exploration des minéraux industriels et les investissements dans ce domaine au Nouveau-Brunswick; 2) offrir un soutien aux industries existantes de mise en valeur des minéraux industriels de la province.
 

Activités

  • Exécution de travaux sur le terrain pour la production de cartes et de rapports décrivant la géologie, l’exploitation et la production des minéraux industriels du Nouveau-Brunswick.
  • Tenue à jour d’une base de données géologiques sur les minéraux industriels et de données techniques connexes.
  • Prestation de conseils à l'industrie sur les possibilités du Nouveau-Brunswick en matière de minéraux industriels et les environnements géologiques propices à l'exploration. 
  • Aménagement du territoire, évaluation environnementale et autres aspects de la gestion des ressources.

Calcaire et gypse
Le calcaire, roche sédimentaire composée en grande partie de carbonate de calcium (CaCO3), ainsi que les substances connexes comme la dolomite (carbonate de calcium-magnésium), la marne (boue riche en carbonate), la chaux vive (substance artificielle obtenue par la combustion du carbonate de calcium à haute température pour la production d’oxyde de calcium), le gypse (CaSO4 2H2O) et l’anhydrite (CaSO4) constituent d’importantes ressources industrielles qu’on trouve partout dans la province. Plusieurs carrières de calcaire sont actuellement en exploitation dans des environnements géologiques diversifiés dans plusieurs régions de la province.

Agrégats de construction
Le terme « agrégats » désigne : 1) des gîtes naturels de sable et de gravier, généralement appelés agrégats granulaires; 2) des matériaux constitués de fragments de roches obtenus par le concassage mécanique du substrat rocheux, généralement appelés pierre concassée ou agrégats rocheux. La DEG tient un inventaire des agrégats granulaires et rocheux afin de faciliter la gestion efficace de ces ressources importantes. Au Canada atlantique, la demande d’agrégats de construction de qualité supérieure destinés aux régions côtières ne cesse de croître. Un des emplacements les plus prometteurs de la région se trouve dans le nord du Nouveau-Brunswick, près du port en eau profonde moderne de Belledune.

Pierre de taille et pierre naturelle
Les ressources en pierre de taille et en pierre naturelle du Nouveau-Brunswick offrent un large éventail d’utilisations. Le granite et le grès extraits des carrières servent comme pierre de construction, pour les bordures de trottoirs et les monuments, et on utilise les dalles, pierres des champs et autres pierres naturelles pour l’aménagement paysager et la décoration.

Silice
La silice se trouve dans des gisements riches en quartz ou en d’autres minéraux siliceux. Le gîte du lac Cassidy, près de Sussex, est la seule source de silice actuellement exploitée dans la province. Il est constitué de sable et de gravier de silice non consolidés remontant à l’époque du Crétacé, source de silice importante sur le plan économique présente seulement dans un nombre limité d’endroits dans la région de l’Atlantique.

Graphite
Le graphite est une forme de carbone naturel à haute conductivité thermique et électrique; il est chimiquement inerte et convient donc à diverses utilisations industrielles. Actuellement, le Nouveau-Brunswick ne produit pas de graphite, mais on en trouve en petites quantités en plusieurs endroits de la province.