Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Q : Est-il permis de récolter des arbres dans les zones naturelles protégées?
R : Non, l’exploitation forestière, quelle qu’elle soit, est interdite dans les zones naturelles protégées.
 

Q : Pourrai-je obtenir un permis de coupe de bois de chauffage ou de coupe d’arbres en bordure de route dans une zone naturelle protégée?
R : Non, l’exploitation forestière, quelle qu’elle soit, est interdite dans les zones naturelles protégées.
 

Q : Qu’arrivera-t-il si l’on découvre du pétrole ou du gaz naturel sous la surface d’une zone naturelle protégée?
R : L’extraction de minéraux et de pétrole est interdite des zones naturelles protégées. L’exploration de minéraux, de pétrole et de gaz naturel est également interdite, sauf pour les prospecteurs qui détenaient des claims avant la désignation.
 

Q : L’accès à des terrains privés et à des lots de camp cédés à bail sera-t-il restreint dans les zones naturelles protégées?
R : Non, les concessionnaires de lots de camp et les propriétaires de terrains privés pourront continuer d’accéder à leurs terrains comme par le passé. Leurs droits ne seront pas touchés par la désignation de zone naturelle protégée.
 

Q : Des terrains privés sont-ils inclus dans les nouvelles zones naturelles protégées? 
R : Oui, certains organismes de fiducie foncière ont demandé au gouvernement que leur terre soit désignée zone naturelle protégée. Une telle désignation peut seulement être attribuée à un terrain privé à condition que les propriétaires fonciers y consentent par écrit.
 

Q : Les activités menées sur des terrains privés adjacents aux zones naturelles protégées sont-elles touchées?
R : Les activités menées à l’extérieur des zones naturelles protégées ne sont pas visées par la Loi sur les zones naturelles protégées.
 

Q : Les baux de lots de camp existants peuvent-ils continuer?
R : Oui, tous les baux de lots de camp existants seront respectés, conformément à la Politique sur la concession à bail de lots de camp du ministère du Développement de l'énergie et des ressources. Toutefois, toujours conformément à cette politique, lorsque le bail d’un lot de camp isolé (c’est-à-dire un lot qui n’est pas dans un groupe désigné) sur des terres de la Couronne est annulé, il ne sera pas offert de nouveau.
 

Q : Les baux de lots de camp situés dans des zones naturelles protégées peuvent-ils être renouvelés une fois expirés? 
R : Oui. Les concessionnaires peuvent conserver leurs baux et les renouveler, conformément à la Politique sur la concession à bail de lots de camp du ministère du Développement de l'énergie et des ressources.
 

Q : Les VTT et les motoneiges sont-ils permis dans les zones naturelles protégées?
R : Les VTT et les motoneiges sont permis sur les sentiers approuvés dans les zones naturelles protégées. Le principe sous-jacent veut que des voies de circulation ne soient approuvées que lorsqu’elles sont nécessaires pour assurer la liaison avec des sentiers aménagés à l’extérieur de zones naturelles protégées.
 

Q : L’entretien (damage, placement de panneaux, coupe de la végétation envahissante) des sentiers pour VTT et motoneiges est-il permis dans les zones naturelles protégées?
R : Oui, l’entretien des sentiers visés par un bail ou un permis est autorisé conformément aux conditions des ententes.
 

Q : Est-il permis de chasser, de piéger ou de poser des collets et de pêcher dans les zones naturelles protégées?
R : Oui, les gens peuvent continuer de chasser, de piéger ou de poser des collets et de pêcher dans les zones naturelles protégées de classe II. Ces activités sont réglementées par la Loi sur la pêche et la faune de la même manière qu’elles le sont à l’extérieur des zones naturelles protégées. Il y a, cependant, des restrictions concernant la chasse et la pêche qui s’appliquent tout particulièrement aux zones naturelles protégées.
 

Q : La navigation de plaisance est-elle permise dans les zones naturelles protégées?
R : La Loi sur les zones naturelles protégées ne prévoit pas de restrictions concernant la navigation de plaisance dans les zones naturelles protégées de classe II. Cette activité est assujettie à la Loi sur l’assainissement de l’eau, administrée par le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux.
 

Q : Le camping est-il permis dans les zones naturelles protégées?
R : Le camping sauvage dans des tentes est permis dans les zones naturelles protégées de classe II. Le camping avec des remorques et des véhicules récréatifs est interdit. 
 

Q : Parmi les nouveaux secteurs désignés, est-ce qu’il y a des zones naturelles protégées de classe I?
R : Oui, une nouvelle zone naturelle protégée de classe I a été désignée au sud de Perth-Andover, car on y trouve une forêt de feuillus exceptionnellement riche. Ce secteur a été désigné comme valant la peine d’être protégé durant la planification du projet de la route transcanadienne. Le tracé de la construction routière a été modifié de manière à contourner cette zone. Une désignation de classe I, qui interdit tout accès, sauf si un permis est délivré à des fins éducatives ou scientifiques, n’est attribuée que si les espèces végétales ou fauniques présentes dans le secteur sont jugées trop sensibles pour résister à une perturbation. En tout, il y a six zones naturelles protégées de classe I. De nouvelles données scientifiques pourraient appuyer une décision ultérieure de désigner un secteur ou une partie d’un secteur comme appartenant à la classe I. Ce genre de secteur serait vraisemblablement de petite taille.
 

Q : Des activités de recherche scientifique, de surveillance écologique et de restauration des habitats sont-elles permises dans les zones naturelles protégées?
R : Ces activités sont permises moyennant l’obtention d’un permis du ministre du Développement de l'énergie et des ressources.