FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial invite les personnes à manifester leur intérêt à siéger à une commission de réforme électorale et invite aussi le public à faire des commentaires.

« Nous encourageons un dialogue au Nouveau-Brunswick au sujet des enjeux qui sont importants pour notre démocratie », a affirmé le ministre de la Santé, Victor Boudreau, qui est également leader parlementaire adjoint. « Le gouvernement demande aux Néo-Brunswickois de travailler avec nous pour améliorer notre système électoral. C’est regrettable que l’Opposition officielle ait refusé de se joindre au gouvernement et aux autres intervenants pour former un comité spécial à cette fin. »

Les parties intéressées sont invitées à donner un aperçu de leur expérience et de leurs qualifications et à soumettre une expression d’intérêt à siéger.

Dans le cadre du processus, les personnes intéressées à siéger à la commission doivent lire le document de discussion Renforcer la démocratie au Nouveau-Brunswick.

Les expressions d’intérêt seront acceptées par courriel à Nominations.ECO-BCE@gnb.ca, par télécopieur à 506-453-2266 ou par la poste à : Candidatures – Commission de réforme électorale, Bureau du Conseil exécutif, Place Chancery, C.P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick), E3B 5H1. La date limite pour présenter son expression d’intérêt est le 7 octobre.

En plus de la commission, le public est encouragé à participer en lisant le document de discussion et en soumettant des commentaires d’ici le 31 octobre.

« Nous nous sommes engagés envers les Néo-Brunswickois à étudier les moyens d’améliorer la participation à la démocratie et il s’agit d’un engagement que nous respectons avec la création de cette commission », a dit M. Boudreau.

La commission composée de cinq membres compilera et analysera l’information reçue et soumettra des recommandations à la greffière du Conseil exécutif en janvier 2017.