FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a signé, aujourd’hui, une convention collective avec un groupe du Syndicat des employé(e)s des secteurs public et privé du Nouveau-Brunswick dont les membres jouent un rôle non enseignant dans le système d’éducation de la province.

Le groupe, qui comprend 30 employés équivalents temps plein, représente les agents du développement, les coordonnateurs en alphabétisation, les conseillers en orientation, les chefs de département et les doyens qui travaillent principalement au New Brunswick College of Craft and Design.

« En octobre 2014, 16 des 24 conventions collectives établies entre les syndicats et le gouvernement provincial étaient expirées », a déclaré le ministre des Ressources humaines, Denis Landry. « Actuellement, nous avons réussi à conclure 10 ententes, toutes depuis décembre 2014. Nous faisons de bons progrès et cela met en évidence l’engagement de notre gouvernement à traiter les employés de façon équitable et à respecter le processus de négociation collective, malgré la situation financière difficile que nous vivons. »

La durée de la nouvelle convention collective est de cinq ans et trois mois. Elle prévoit des hausses salariales annuelles de un pour cent au cours de sa durée.

« Je suis fière que notre gouvernement ait réussi à en arriver à une entente avec ces employés qui jouent un rôle clé dans le réseau d’éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick », a affirmé la ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Francine Landry.