Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Les tiques à pattes noires sont souvent présentes dans les forêts ainsi que dans les zones à forte végétation entre les bois et les espaces ouverts. Le risque de morsure par une tique commence quand la météo se réchauffe au printemps et lorsque les tiques commencent à être actives. Ce risque se poursuit durant les mois estivaux et jusqu’à l’automne quand la température descend sous le point de congélation.

On entre habituellement en contact avec les tiques lorsqu’on se frotte contre les végétaux, comme les herbes et les arbrisseaux. On entre habituellement en contact avec les tiques lorsqu'on se frotte contre la végétation et, une fois qu'elles sont en contact direct avec la peau, elles s'y attachent par leur rostre. Les tiques peuvent se fixer à toute partie du corps humain. Dans la plupart des cas, la tique doit être fixée depuis 24 à 36 heures avant que la bactérie causant la maladie de Lyme puisse être transmise.

Le risque de contracter la maladie de Lyme varie selon le stade de développement de la tique (larve, nymphe et adulte). Les tiques au stade larvaire (stade le plus précoce) peuvent mordre, mais elles ne sont pas infectées par la maladie de Lyme. La plupart des personnes qui contractent une infection ont été piquées par une tique immature appelée nymphe (le stade juvénile des tiques qui se sont développées à partir des larves). Les nymphes sont minuscules (moins de 2 mm) et difficiles à voir. Elles se nourrissent habituellement durant les mois du printemps et de l’été. Les adultes se développent à partir des nymphes. Ils sont plus gros et on a plus de chance de les trouver et de les enlever avant qu’ils aient eu le temps de transmettre la bactérie. Les tiques adultes sont plus actives durant les mois plus frais de l’année.

 

Si vous travaillez, vivez ou êtes de passage dans un secteur où des populations de tiques sont établies, vous devez prendre les précautions nécessaires.

Bien qu’une morsure de tique infectée puisse survenir n’importe où au Nouveau-Brunswick, le risque est plus élevé dans les zones où les populations de tiques à pattes noires sont établies et dans les zones où elles semblent être établies. Puisqu’il est difficile de définir les limites géographiques de l’établissement des populations de tiques et que les tiques à pattes noires se répandent dans la province, les zones les plus à risque ont été définies par comté.

Vous trouverez ci-dessous une carte estimative des zones à risque qui a été établie en fonction des données de surveillance provinciale des tiques et des rapports sur les maladies humaines. Parmi les comtés se trouvant dans la zone la plus à risque, où des populations de tiques à pattes noires sont établies, mentionnons :

  • le comté de Charlotte;
  • le comté de Saint John;
  • le comté de Kings;
  • le comté d’Albert;
  • le comté de Westmorland.

 

Zone à risque pour la maladie de Lyme au Nouveau-Brunswick
Figure 1 : Zones à risque ou les populations de tiques sont établies ou émergentes au Nouveau-Brunswick.