Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunswick possède des plages magnifiques qui font la fierté de ses résidents et la joie des visiteurs.

Pour assurer la sécurité de tous, le gouvernement du Nouveau-Brunswick surveille la qualité de l’eau des plages des parcs provinciaux.

Les plages du parc provincial de la plage Parlee et du parc provincial de la plage Murray ont fait l’objet d’une surveillance régulière au cours de 2017. À compter de 2018, les activités de surveillance seront accrues pour inclure le parc provincial Mactaquac, le parc provincial Mont-Carleton, le parc provincial de la baie Oak, le parc provincial de la plage New River, le parc provincial Miscou et le parc provincial Val-Comeau. L’eau est testée régulièrement pendant la saison de baignade, et tous les résultats sont disponibles sur la page suivante : plages.gnb.ca/.

Le Bureau du médecin-hygiéniste en chef reçoit les résultats de la surveillance de la qualité de l’eau des plages et les interprète. Les résultats sont évalués et comparés aux valeurs guides établies dans les Recommandations au sujet de la qualité des eaux utilisées à des fins récréatives au Canada.

Lorsque les concentrations de bactéries se situent au-dessous des valeurs guides, la plage est ouverte et la baignade est autorisée.

Lorsque les concentrations de bactéries se situent au-dessus des valeurs guides, un avis d’interdiction de baignade entre en vigueur. Dans ce cas, le public est avisé que l’eau est impropre à la baignade.

Le fait de se baigner dans des eaux qui présentent des concentrations de bactéries supérieures aux valeurs guides ne signifie pas nécessairement que vous serez malade, mais vous courez un plus grand risque de l’être. Comme les concentrations peuvent varier tout au long de la journée, il existe toujours un léger risque d’exposition. Chaque personne devrait utiliser l’information disponible pour faire des choix qui lui conviennent. 

Pour en savoir plus sur la surveillance de la qualité de l’eau des plages au Nouveau-Brunswick, veuillez consulter la page Foire aux questions.