FREDERICTON (GNB) – Plus d’élèves du Nouveau-Brunswick explore le monde de l’agriculture cette année scolaire grâce au tout nouveau programme Agriculture en classe.

« Les exploitations agricoles occupent une place importante dans notre économie; elles créent des emplois et procurent un gagne-pain à des familles du Nouveau-Brunswick », a déclaré le ministre de l’Agriculture, des Mines et des Affaires rurales, Andrew Harvey. « Votre gouvernement est fier de soutenir le programme Agriculture en classe. En montrant aux enfants qu’il y a une abondance d’aliments sains et nutritifs à proximité de chez nous, nous aidons la prochaine génération de consommateurs à faire des choix avisés quant à la nourriture qu’ils mangent. »

Le programme soutient les enseignants en leur fournissant des ressources pédagogiques et en faisant vivre aux élèves des expériences pratiques. Le programme a été conçu dans le but de permettre à plus d’élèves de toucher à l’agriculture et de les amener à apprécier les aliments nutritifs cultivés dans la province.

« La mise en œuvre du programme au Nouveau-Brunswick est une étape déterminante pour que notre industrie soit reconnue et mieux comprise en mettant les jeunes, les enseignants et les parents en relation avec l’un des secteurs économiques les plus importants dans nos communautés rurales », a affirmé le président de l’Alliance agricole du Nouveau-Brunswick, Mike Bouma. « Je crois sincèrement que le programme nous aidera à atteindre notre but et comblera les lacunes observées actuellement dans le monde de l’agriculture au niveau des connaissances. »

L’initiative est menée par l’Alliance agricole du Nouveau-Brunswick avec l’aide des gouvernements fédéral et provincial, par l’entremise du programme de financement Cultivons l’avenir 2.

L’alliance est un organisme sans but lucratif qui œuvre à promouvoir une industrie agricole durable et prospère tout en étant le porte-parole des agriculteurs de la province.

Le projet Agriculture en classe recevra 60 000 dollars dans le cadre de la Stratégie sur les boissons et les aliments locaux du Nouveau-Brunswick. Il recevra également 19 900 dollars du programme Cultivons l’avenir 2, dont les coûts sont partagés entre le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial selon un ratio de 60:40.

Le Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick est le plan du gouvernement provincial visant à stimuler la croissance économique et à créer des perspectives d’emploi. Il présente les moyens que le gouvernement mettra en œuvre pour assurer le déploiement d’efforts coordonnés et complémentaires afin d’améliorer l’économie du Nouveau-Brunswick et de maximiser les avantages. Le plan décrit l’importance d’améliorer les efforts visant à promouvoir la consommation de boissons et d’aliments produits localement.

Le programme Cultivons l’avenir 2 est une entente cadre stratégique à frais partagés qui s’étend sur cinq ans (2013 à 2018) et qui est dotée d’une enveloppe de 37 millions de dollars. Les fonds servent à soutenir l’innovation, la compétitivité et le développement des marchés, la souplesse et la capacité industrielle pour les producteurs et les transformateurs de la province.

« Notre gouvernement reconnaît l’importance vitale de relier nos jeunes canadiens au monde de possibilités qui existent au sein de l’industrie agricole et agroalimentaire d’aujourd’hui », a dit le député fédéral de Fredericton, Matt DeCourcey. « Des initiatives comme celle-ci permettront de souligner l’importance de l’agriculture auprès des élèves et les encourageront à jouer un rôle de premier plan afin d’assurer un secteur agricole encore plus fort et plus innovant à long terme. »

M. DeCourcey prenait part à l’événement pour le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay.

La coopération et l’appui des écoles partout dans la province sont déterminants pour la réussite du programme. Toutes les classes sont invitées à manifester leur intérêt à participer au programme.

L’initiative lancée au Nouveau-Brunswick est étroitement liée à l’organisme national à but non lucratif, Agriculture in the Classroom – Canada. Depuis février 2015, cet organisme distribue des ressources sur l’agriculture et l’industrie de production alimentaire.

L’agriculture et l’industrie alimentaire au Nouveau-Brunswick sont des moteurs importants de l’économie de la province, représentant plus de 570 millions de dollars en recettes monétaires agricoles et plus de un milliard de dollars en produits agroalimentaires transformés chaque année. Le secteur emploie plus de 13 000 personnes dans la province.

Les enseignants qui désirent offrir le programme dans leur école et les producteurs et agronomes qui aimeraient communiquer leur passion pour l’agriculture sont priés de communiquer avec les coordonnateurs du programme, Stéphane Sirois (secteur francophone), par téléphone au 506-474-0314 ou par courriel à l’adresse coordinator@fermeNBfarm.ca; Courtnay Kingsbury (secteur anglophone), par téléphone au 506-452-8101 ou par courriel à l’adresse education@fermeNBfarm.ca; ou avec la directrice générale de l’Alliance agricole du Nouveau-Brunswick, Josée Albert, par téléphone au 506-452-8101 ou par courriel à l’adresse josee@fermenbfarm.ca; ou encore en consultant le site Web de l’Alliance agricole du Nouveau-Brunswick.