Gouvernement du Nouveau-Brunswick

1.0 DÉFINITION

On protège les berges en installant un matériau sur la berge d'un cours d'eau afin de lutter contre l'érosion et de prévenir la perte de matières de la berge et de lieux adjacents dans le cours d'eau.

2.0 GÉNÉRALITÉS

2.1 La présente norme est généralement tirée des lignes directrices techniques sur la modification des cours d'eau établies par le ministère de l'Environnement.
2.2 Tous les projets doivent respecter le Règlement et les lignes directrices sur la modification des cours d'eau du ministère de l'Environnement, y compris les règlements 90-80 et 90-120 établis en vertu de la Loi sur l'assainissement de l'eau et révisés en 1993.
2.3 L'ouvrage de lutte contre l'érosion doit être placé sur la berge du cours d'eau de façon à empiéter le moins possible sur le cours d'eau principal, sur les cours d'eau encaissés et sur la plaine d'inondation.
2.4 Lorsqu'une construction est associée au projet de lutte contre l'érosion, il faut évaluer l'effet de remous, l'augmentation de la vitesse de l'eau, la réorientation du débit et l'effet d'affouillement.
2.5 La fondation de l'ouvrage de lutte contre l'érosion doit être conçue de façon à éviter toute rupture de la berge. Il faut évaluer la profondeur d'affouillement possible en dessous de l'ouvrage protecteur.
2.6 Le matériau utilisé pour lutter contre l'érosion ne doit pas provenir du lit du cours d'eau, et il doit être propre, inorganique, non minéralisé et non toxique. Il faut incorporer les couches filtrantes nécessaires pour prévenir la perte de matière fine.
2.7 Les ouvrages de lutte contre l'érosion doivent résister aux forces causées par la flottabilité, la grande vitesse de l'eau et l'action des vagues. Au moment de la conception, il faut aussi évaluer les forces relatives au mouvement des glaces.
2.8 L'enrochement doit respecter la taille et les classements minimaux des tableaux 1 et 2. Les plus grosses pierres doivent être 1,5 fois le D50, et l'épaisseur minimale de l'enrochement doit être 2,5 fois le D50.
2.9 Les matériaux utilisés pour la protection des berges sont notamment un bon gazon ou une bonne couverture des graminées, l'enrochement, les paniers grillagés et les caissons remplis de pierres, les toiles filtrantes, les blocs de béton de diverses tailles, les roches (inclinées et calibrées selon le plan), et les caissons de bois, de béton et d'acier
2.10 Après la construction, il faut délimiter une zone riveraine (zone tampon) de 5 m (16 pi) le long de la berge. La culture et la circulation des animaux doivent être interdites dans cette zone. Il faut aussi établir un couvert végétal avec des plantes à racines ligneuses qui peuvent donner une végétation dense et recouvrir entièrement le sol.
2.11 De nombreuses techniques sont utilisées pour lutter contre l'érosion, comme l'enrochement, les murs de soutènement et les jetées. La méthode la plus répandue dans les Maritimes est l'enrochement sur un plan incliné. Pour ce moyen de lutte contre l'érosion, la conception s'appuie sur la consultation de nombreux documents produits à ce sujet afin de pouvoir déterminer la taille des roches et l'inclinaison appropriées.

3.0 Construction

3.1 Avant de commencer un projet de protection des berges, il faut absolument obtenir un permis de modification des cours d'eau du ministère de l'Environnement.
3.2 La construction doit être faite en juillet, en août ou en septembre dans la mesure du possible, et il faut chercher à réduire au minimum la perte de sédiments sur les lieux des travaux.
3.3 L'installation des roches sur la berge doit être faite avec une machine qui permet de contrôler la chute des roches, afin d'éviter qu'elles soient déversées sur la berge sans précautions.
3.4 L'enrochement doit être fait sur un plan incliné, et il doit être solide et résistant à l'altération atmosphérique
3.5 L'enrochement doit être installé immédiatement après la préparation de la berge.
3.6 Avant d'installer les roches, la berge doit être profilée en une pente uniforme d'au plus 1,5 sur le plan horizontal et 1 sur le plan vertical. Voir la figure 1 - Coupe transversale type d'un enrochement de berge.
3.7 Avant d'installer les roches sur la berge inclinée, il faut placer une couche filtrante de 150 mm (6 po) de gravier bien classé {variant de sable fin à des pierres de 75 mm (3 po) et pas plus grosses que 150 mm (6 po) }, ou une toile filtrante géotextile, afin de prévenir la perte de matière de la berge dans les vides de l'enrochement.
3.8 L'épaisseur minimale de l'enrochement doit être 1,5 fois la grosseur maximale des roches (ou 2,25 fois le D50).
3.9 Les roches doivent être déposées dans toute l'épaisseur prévue en une seule opération, et elles doivent constituer une masse dense et bien inclinée qui comporte le moins de vides possible.
3.10 L'enrochement doit être ancré à la base de la berge existante en plaçant sa base dans une tranchée creusée à une profondeur au moins égale à la hauteur la plus grosse roche.
il2005006

Figure 1. Coupe transversale type d'un enrochement de berge
Le ministère de l'Agriculture, des Pêches et de l'Aquaculture du Nouveau-Brunswick se réserve le droit de modifier la norme précitée en tout temps.

Tableau 1. Enrochement minimal proposé pour la protection des berges.

Classe I    
Diamètre nominal de 12 pouces et masse nominale de 80 lb. Vitesse relative de 10 pi/s. Caractéristiques pour le classement des roches :
  100 % ont moins de 18 pouces de diamètre ou pèsent moins de 300 lb
au moins 20 % ont plus de 14 pouces de diamètre ou pèsent plus de 150 lb
au moins 50 % ont plus de 12 pouces de diamètre ou pèsent plus de 80 lb
au moins 80 % ont plus de 8 pouces de diamètre ou pèsent plus de 25 lb
Class II    
Diamètre nominal de 20 pouces et masse nominale de 400 lb. Vitesse relative de 13 pi/s. Caractéristiques pour le classement des roches :
  100 % ont moins de 30 pouces de diamètre ou pèsent moins de 1500 lb
au moins 20 % ont plus de 24 pouces de diamètre ou pèsent plus de 700 lb
au moins 50 % ont plus de 20 pouces de diamètre ou pèsent plus de 400 lb
au moins 80 % ont plus de 12 pouces de diamètre ou pèsent plus de 70 lb
Class III    
Diamètre nominal de 30 pouces et masse nominale de 1 500 lb. Vitesse relative de 15 pi/s. Caractéristiques pour le classement des roches :
  100 % ont moins de 48 pouces de diamètre ou pèsent moins de 5000 lb
au moins 20 % ont plus de 36 pouces de diamètre ou pèsent plus de 2500 lb
au moins 50 % ont plus de 30 pouces de diamètre ou pèsent plus de 1500 lb
au moins 80 % ont plus de 20 pouces de diamètre ou pèsent plus de 400 lb
Nota Les pourcentages sont indiqués selon le poids; les grosseurs indiquées sont les diamètres sphériques équivalents, = 1,24 volume.< /FONT >
La masse relative varie de 2,4 à 2,9.

Tableau 2. Tableau de classement pour un D50 minimal.

Vitesse de l'eau
(pieds / seconde)
D50 des roches
(pouces)
Poids des roches
(livres)
5 4 3
6 6 10
7 8 24
8 10 47
9 12 81
10 15 158
11 18 273
12 20 375
13 24 650
14 27 925
15 30 1268
16 35 2013