Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Agdex No. 276.24

La taille est l'opération qui consiste à enlever certaines parties vivantes ou mortes d'une plante, pour préserver son apparence et sa santé et régulariser sa croissance. On pratique la taille pour accroître la floraison des arbustes, les rajeunir, leur donner une certaine forme et améliorer leur résistance structurale. Il n'existe pas de règles strictes pour la taille, étant donné que chaque arbre ou arbuste doit être taillé de façon à mettre en valeur son port naturel.

Il est important de choisir un arbuste approprié à l'emplacement. Un arbuste poussera mieux et sera plus attrayant s'il est adapté au genre de sol et à l'ensoleillement de l'endroit où on le place et si ses dimensions à maturité conviennent à son emplacement. De plus, si on a choisi un arbuste de la bonne grandeur, il ne sera pas nécessaire de le tailler rigoureusement pour qu'il ne déborde pas de son emplacement.

Taille d'éclaircissage

L'éclaircissage consiste à enlever les branches vieillies, faibles, malades ou mal placées (figures 1 & 2). Il préserve l'apparence naturelle de l'arbuste et stimule l'apparition de nouvelles pousses. Pour éclaircir, on coupe la branche soigneusement, à son point d'origine sur la tige ou à la base de l'arbuste. La plupart des arbustes n'ont pas besoin d'une grosse taille annuelle.

Taille de rajeunissement

La taille de rajeunissement consiste à couper au début du printemps quelques-unes des branches les plus âgées et les plus grandes d'un arbuste, au niveau du sol ou légèrement au-dessus. Le vieux bois est alors remplacé par de jeunes branches saines qui donneront la floraison maximale.

Arbustes à feuilles caduques

Aux fins de la taille, on classe généralement les arbustes à feuilles caduques en deux catégories : ceux qui fleurissent du début du printemps au début de l'été, et ceux qui fleurissent à la fin de l'été. Le premier groupe, le plus nombreux, celui des arbustes qui fleurissent de bonne heure, comprend entre autres la forsythia, l'amandier rose, toutes les espèces Viburnum, la spirée couronne de mariée, etc. Dans ces arbustes, les fleurs apparaissent sur le bois de l'année précédente; il faut donc les tailler ou les éclaircir après la floraison. Couper les fleurs juste au-dessus des deux premières feuilles, avant la production des graines, afin que toute l'énergie de la plante serve à la nouvelle croissance végétative. Si l'arbuste produit des fruits colorés, ne pas enlever les fleurs après la floraison (pour les rosiers par ex.).

Dans les arbustes qui fleurissent à la fin de l'été, les fleurs apparaissent sur le bois de l'année; la taille peut donc se faire au début du printemps, avant que la croissance ne commence. Tailler judicieusement, de façon à conserver la forme caractéristique de l'arbuste. Parmi les arbustes de cette catégorie, citons toutes les espèces Hydrangea, le buddleia, l'hamamélis de Virginie, la potentille, les groseilliers, les roses, etc.

Arbustes à feuilles persistantes larges

Les arbustes à feuilles persistantes larges peuvent être taillés à peu près de la même façon que les arbustes à feuilles caduques. On les taille au début du printemps, avant que la croissance ne commence.

On doit tailler toutes les espèces de rhododendron au début du printemps pour leur conserver leur forme, mais il faut les tailler aussi après la floraison. Il faut enlever les fleurs après la floraison et éliminer certains bourgeons végétatifs pour stimuler la ramification.

Arbustes à feuilles persistantes

Quand on taille un arbuste, il faut tenir compte de son mode de croissance. Les arbustes à feuilles persistantes ne produisent pas de jeunes pousses à partir du vieux bois et une taille rigoureuse ne parviendra pas à les rajeunir.

Dans le cèdre, l'if et le genévrier, les branches naissent à intervalles irréguliers. On peut rabattre les branches qui poussent rapidement jusqu'à un rameau latéral sain, qui engendrera une nouvelle pousse. Ces arbustes réagissent bien à la tonte, qui consiste à faire une taille complète de l'arbuste pour lui donner une forme particulière et amener une croissance très dense.

Genévriers

Au printemps, on peut rabattre les pousses vigoureuses des genévriers horizontaux jusqu'à une branche latérale, pour stimuler la croissance des bourgeons latéraux.

On tond les genévriers dressés en été, quand les nouvelles pousses ont atteint leur longueur maximale (vers la mi-juillet). Il suffit de rabattre les nouvelles pousses d'environ 1/4 de pouce pour donner de la densité à l'arbuste.

Cèdres et ifs

On peut tondre les cèdres et les ifs à peu près n'importe quand au cours de leur croissance, mais il est préférable de le faire au printemps, après le début de la croissance. On les taille de la même façon que les genévriers dressés.

Forme de la taille

Dans les Maritimes, où les couches de neige sont épaisses en hiver, on devrait tailler les arbres et arbustes à feuilles persistantes de façon à ce que leur sommet soit moins large que leur base. Cette forme permet aussi aux branches inférieures de recevoir suffisamment de lumière pour rester saines.

Figure 1 La taille.

4005805-2

Bonne et mauvaises coupes. A - La coupe a été faite trop au dessus du bourgeon: les tissues sècheront. C - L'angle de la coupe est bon, mais la coupe été trop près du bourgeon qui risque de mourir. D - Bon angle de coupe, à bonne distance du bourgeon.

Figure 2 Taille appropriees.

4005805-1