Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Agdex No. 276.36

Le choix des plantes à employer pour une haie est dicté par l'emplacement, les conditions du sol, les dimensions du jardin et l'effet que doit créer la haie. En choisissant soigneusement les plantes qui répondront le mieux à ces critères, on obtiendra une haie attrayante, convenant au jardin. La plupart des haies doivent être taillées ou tondues pour être bien entretenues; pour plus de renseignements à ce sujet, consulter les publications du ministère de l'Agriculture, des Péches et de l'Aquaculture du Nouveau-Brunswick intitulées "La taille des arbustes" ou "La taille des arbres".

On trouvera ci-dessous un aperçu des espèces qu'on peut utiliser avec succès pour les haies des jardins du Nouveau-Brunswick. Les chiffres entre parenthèses indiquent la hauteur habituelle pour une haie de cette espèce; un astérisque dénote les espèces qui atteignent de très grandes dimensions si elles ne sont pas taillées.

HAIES A FEUILLES CADUQUES

  • Caragana arborescens (pois de Sibérie); zone 2 (2-2,6 m). Arbre à petites feuilles vert brillant, qui croît rapidement, fait un excellent coupe-vent, résiste bien à la sécheresse et s'accommode de la plupart des sols, mais est sujet aux attaques des cicadelles. Devrait être taillé à la fin de juin ou au début de juillet.

  • Cornus stolonifera (hart rouge); zone 2 (2,1 m). Arbuste donnant une haie à croissance libre attrayante et dont le bois rouge ajoute de la couleur au paysage l'hiver.

  • Cotoneaster acutifolius (cotonéaster de Pékin); zone 5 (1-2 m). Cette haie à croissance libre, à feuilles persistantes, qui fleurit au printemps et porte des baies noires, est attrayante en plusieurs saisons.

  • Hydrangea ssp. (hortensia); zone 2b-4 (1,2-1,8 m). Haie à croissance libre, fleurissant au mois d'août en grosses panicules blanches élégantes, qui persistent jusqu'aux gelées. Tailler au début du printemps.

  • Larix decidua (mélèze européen); zone 2b (1,5-2 m). Ce conifère pousse rapidement; il a un feuillage de texture délicate, d'un vert bleu brillant particulièrement joli au début du printemps, qui prend une couleur jaune attrayante à l'automne. Les mélèzes font de bonnes haies classiques, tondues de préférence à la fin de juin ou au début de juillet.

  • Ligustrum vulgare (troène commun); zone 5b (1m). Le troène est un bon choix pour une haie classique basse; il pousse rapidement durant une bonne partie de la saison et tolère bien la taille. Ses pousses rigides et vigoureuses supportent les gros amoncellements de neige et on peut les rabattre fortement pour engendrer de nouvelles pousses.

  • Philadelphus coronarius (seringa commun); zone 3 (1-2 m). Avec ses fleurs blanc crème qui répandent une odeur délicieuse, le seringa fait une haie à croissance libre attrayante.

  • Physocarpus opulifolius "Luteus" (physocarpe doré à feuilles d'obier); zone 2b (1,5 m). Haie à croissance libre rustique. Ses feuilles jaune vif tournent presque au vert en été. Elle porte des fleurs blanches ou rosées au printemps.

  • Quercus imbricaria (chêne à lattes); zone 4b (2-3 m). Celui de tous les chênes qui fait les meilleures haies de grande hauteur. Ses feuilles, d'un vert vif, ne sont pas lobées; luisantes, semblables à du cuir, elles persistent pendant une bonne partie de l'hiver.

  • Ribes alpinum (groseillier alpin); zone 2 (1,5 m). Fait une très bonne haie basse à feuilles caduques, d'apparence dense, compacte, qui pousse bien à l'ombre comme au soleil.

  • Rhus typhina (sumac de Virginie ou vinaigrier); zone 3 (2-3 m). Haie à croissance libre formant un bon écran avec son feuillage finement découpé qui prend des teintes vives, orange et rouge, à l'automne. Donne des grappes de baies coniques, cramoisies, offrant un aspect attrayant en hiver.

  • Rosa spp. (rosiers); zone 2 (1-3 m). Avec leurs fleurs colorées et leur feuillage attrayant, les rosiers font une haie fleurie de très bon effet, surtout les variétés qui fleurissent pendant toute la saison comme la "Grootendorst".

  • Salix purpurea "Gracilis" (osier rouge gracile ou saule arctique); zone 2b (1m). Plante à feuilles étroites gris-vert contrastant avec les tiges rouges, qui forme une haie basse, attrayante en hiver comme en été. Les saules poussent bien dans les sols humides et on peut les rabattre rigoureusement pour stimuler de nouvelles pousses et maintenir la hauteur appropriée.

  • Shepherdia argentea (sphépherdie argentée); zone 1 (4 m). Ce gros arbuste peut faire une bonne haie classique tondue. Son feuillage argenté et ses baies écarlates offrent un contraste attrayant à l'automne.

  • Spirea vanhouttei (spirée couronne de mariée); zone 3 (2 m). Arbuste élégant, en forme de vase, qui fait une bonne haie voûtée, classique ou à croissance libre, se couvrant de grappes de fleurs gracieuses au début de juin. La tailler après la fin de la floraison, de préférence.

  • Syringa spp (lilas); zone 2 (2-3 m). Haie à croissance libre, qui donne au printemps des fleurs odorantes de diverses teintes, roses, violettes ou blanches. Il vaut mieux tailler les lilas après la floraison.

 

HAIES A FEUILLES PERSISTANTES

  • Picea glauca* (épinette blanche); zone 2 (1,5-2,5 m). L'épinette blanche pousse lentement mais fait une bonne haie permanente qui supporte bien la taille.

  • Picea pungens* (épinette bleue); zone 2 (1,5-2,5). Haie classique à laquelle on peut donner une couleur bleue recherchée en choisissant des plants de teintes semblables ou en utilisant une variété particulière (comme la Koster). Dans ce genre de haie on ne rabat que les pousses de la saison courante.

  • Pinus strobus* (pin blanc); zone 3 (1,5-2,5 m). Avec sa texture douce, ce pin fait une bonne haie d'arrière-plan.

  • Pinus resinosa* (pin rouge); zone 2 (1,5-2,5 m). Fait une bonne haie sur les sols sableux secs.

  • Pinus mugo (pin mugho ou pin de montagne); zone 1 (2-3 m d'extension, 1 m de hauteur). La forme compacte et globulaire de ce pin en fait une plante idéale pour une haie basse classique.

  • Pinus nigra* (pin noir d'Autriche); zone 4 (2-3 m). Le pin d'Autriche fait une bonne haie élevée à croissance libre, de grosse structure.

  • Taxus cuspidata* (if japonais); zone 4 (1-2 m). Cet arbuste dense, vert foncé, fait une excellente haie classique qui supporte bien la taille.

  • Thuja occidentalis* (thuya occidental ou cèdre blanc, Arborvitae); zone 3 (1,5-2,5 m). Le cèdre blanc est la plante la plus employée pour les haies du Nouveau-Brunswick par suite de sa capacité d'adaptation à divers sols et à des conditions d'humidité variées. On en trouve plusieurs variétés, de couleur allant de vert foncé à doré.

  • Tsuga canadensis* (pruche du Canada); zone 4 (1,5-2,5 m). La pruche pousse lentement mais donne une excellente haie, dense, de couleur et de texture attrayantes, qui peut pousser sur les sols humides aussi bien qu'à l'ombre.

Pour plus de renseignements sur la plantation des haies, voir la publication du ministère de l'Agriculture, des Péches et de l'Aquaculture du Nouveau-Brunswick intitulée "Les haies" (1988).

1988.