Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Grosseur des plantons

Pour obtenir de bons peuplements uniformes de pommes de terre, il est essentiel de couper les semences en fragments qui ne dépassent pas une certaine échelle de grosseur. Le planton idéal est oblong-court, car cette forme offre le plus petit rapport poids/surface et est plus facilement manipulée par les mécanismes des planteuses. Lorsque les fragments sont longs et de petit diamètre, trop petits ou trop gros, il arrive que la planteuse en dépose deux à la fois ou qu'il y a des manques. L'espacement optimal des semences et le bon rendement de la planteuse exige des plantons de qualité ainsi qu'un bon réglage et le bon fonctionnement de la planteuse. Les semences acceptables ont un poids variant de 35 à 65 g, selon la variété et le nombre d'yeux souhaité sur chaque fragment.

Surveillance des opérations de coupe

Les tubercules de semence peuvent être coupés à la main ou avec une trancheuse. Un des meilleurs moyens d'améliorer la coupe est de surveiller le poids et la forme du planton et le nombre de surfaces tranchées. Ces données permettent d'obtenir les plantons voulus. La surveillance du rendement du calibreur et le réglage précis des mécanismes améliorent la qualité des fragments de pommes de terre de semence. Pour obtenir une surface tranchée lisse et égale, il importe d'utiliser des lames ou des couteaux bien aiguisés et installés conformément aux directives du fabricant. Il est également primordial de désinfecter la trancheuse avant de passer à un autre lot de semences. Il faut surveiller spécialement le point de contact du rouleau-éponge avec les lames.

Le rendement du calibreur dépend de la grosseur et de la forme des tubercules à couper. Une quantité importante de petits ou de gros tubercules peut facilement surcharger le calibreur et l'empêcher de bien fonctionner. La grosseur recommandée des tubercules entiers varie de 84 à 280 grammes.

Pour améliorer les peuplements, il importe de rejeter les fragments de semences dont le poids est inférieur à 28 g, généralement au moyen de rouleaux calibreurs réglables. On cherche à réduire au minimum les fragments plus petits que la norme. À cette fin et pour éviter de détruire les bourgeons apicaux, il faut bien régler les rouleaux calibreurs et maintenir des écarts appropriés entre les lames rotatives sur la trancheuse qui coupe en deux.

La manipulation des semences exige des soins particuliers pour minimiser la meurtrissure des tubercules et les variations conséquentes dans le vieillissement des plantons. Il importe également de bien conditionner les tubercules en les réchauffant avant de les trancher. Conserver les fragments de semences dans de bonnes conditions (voir la section précédente).

L'application attentive des détails précités peut améliorer les peuplements, la qualité et le rendement; elle ne coûte pas cher et peut rapporter beaucoup aux producteurs.