Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le succès d'une bonne pollinisation est non seulement relié au nombre de ruches placées dans la bleuetière mais aussi à la force de chaque colonie d'abeilles. La force d'une colonie réfère au nombre d'abeilles dans la ruche. Une ruche se compose de un ou plusieurs compartiments appelés hausses. Une forte colonie contient environ 15,000 abeilles dans chaque hausse. Quand la ruche est ouverte, les abeilles semblent bouillir et couvrent le sommet des cadres. Ceci ne sera pas aussi évident sous de bonnes conditions climatiques car plusieurs abeilles sortent de la ruche pour cueillir du nectar et du pollen. Pour la pollinisation du bleuet sauvage, une ruche doit avoir au minimum deux (2) hausses (Figure 1), et contenir une reine pondeuse, du couvain et de 25,000 à 30,000 abeilles.

b40a

Fig. 1 Deux ruches, démontrant
(A) une hausse et (B) deux hausses.

b40b

Fig. 2 Dans une colonie forte, beaucoup d'abeilles peuvent être vues sur le sommet des cadres

Une indication de la force d'une colonie peut être obtenue rapidement en observant l'activité des abeilles à l'entrée de la ruche. Par une journée chaude et ensoleillée, une douzaine d'abeilles devraient constamment entrer et sortir de la ruche. Ne jamais se placer devant la ruche pendant cette observation car les abeilles venant du champ ne pourront pas y entrer. De plus, si les abeilles ont des boulets de pollen sur les pattes arrières, ceci signifie qu'elles recueillent du pollen donc qu'elles pollinisent.

Au début de la période de pollinisation du bleuet sauvage, une forte colonie contient des réserves de miel, de pollen et du couvain. Le poids de la ruche peut vous servir d'indicateur de la force de la colonie d'abeilles. Par des mouvements lents, placez-vous en arrière de la ruche et placez vos mains sur la partie arrière du plateau de celle-ci. Soulevez-la en la penchant vers l'avant mais juste assez pour avoir une idée de son poids. Si vous avez de la difficulté à la soulever, vous pouvez conclure que cette colonie est probablement forte. Pour ce test, il serait bon d'avoir une protection minimale comme des gants et un voile mais encore mieux l'habit d'un apiculteur. Il est également recommandé de consulter votre apiculteur.

Ces trucs ne sont que des suppositions de la force de la colonie. La manière la plus sûre est d'aller voir à l'intérieur de la ruche. Un habit d'apiculteur est nécessaire pour votre sécurité pendant l'ouverture de la ruche. Si elles sont louées, demandez à l'apiculteur d'en ouvrir quelques-unes en votre présence. Son habilité et les connaissances de l'abeille permettront un dérangement minimal de la ruche. Voici comment on effectue la vérification de la force d'une colonie:

  • En soulevant l'entre-couvert, des douzaines d'abeilles devraient être présentes sur les cadres.

  • L'apiculteur devrait ensuite séparer les deux hausses. Beaucoup d'autres abeilles devraient être vues entre les cadres dans chaque hausse, (Figure 2).

  • Demandez à l'apiculteur de sortir les cadres un à un afin de déterminer le nombre total de cadres contenant du couvain. Ces cadres à couvain contiennent des œufs et des larves de tout âge. Au début de la pollinisation du bleuet, une ruche devrait contenir au moins l'équivalent de 5 cadres avec au moins 50% de la surface remplie de couvain et plusieurs douzaines d'abeilles sur chaque cadre (Figure 3, page 4). Si la population d'abeilles est faible on verra de petites quantités d'abeilles regroupées sur quelques cadres du centre de la ruche seulement.
b40c

Fig 3  Illustration d'un cadre, démontrant à peu près 60% de couverture par le couvain, ainsi que plusieurs douzaines d'abeilles sur le cadre.

Références :

Conseil des Productions Végétales du Québec. 1977. Apiculture: Emplacement du rucher et dérive. Agdex 616. 4pp.

Hoopingarner, R.A. and G.D. Waller. 1992. Crop Pollination. In The Hive and the Honey Bee (Joe M. Graham, editor). Dadant & Sons, Hamilton, Illinois.

Karmo, E.A. 1978. Blueberry Pollination - Problems, Possibilities. Beekeeping Fact sheet 109, NSDA, Nova Scotia, 11pp.

Pacific Northwest Extension. 1984. Evaluating Honey Bee Colonies for Pollination. A Guide for Growers and Beekeepers. PNW Publication 245, 6pp.

Root, A.I. 1993. ABC and XYZ of Bee Culture. A.I. Root Company, Medina, Ohio. 500pp. Vickery, V.R. 1991.

The Honey Bee: A Guide for Beekeepers. Particle Press, Pincourt, Québec, 250pp.


Rédigé par: Bernard Savoie, agr., technicien horticole; John Argall, spécialiste de la culture du bleuet, Ministère de l'Agriculture et de l'Aménagement Rural du N.-B; et Heather Clay, Association des Apiculteurs du Nouveau-Brunswick.
 

Hiver 1996