Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Étudiants

Le Nouveau-Brunswick abrite quatre universités publiques qui offrent une grande variété de programmes d'études.

  • L'Université du Nouveau-Brunswick, dont le principal campus se trouve à Fredericton et qui possède aussi un campus à Saint-Jean, est la plus ancienne université de la province.
  • St. Thomas University est un petit établissement de Fredericton dont le principal programme d'arts libéraux est complété par des programmes professionnels en éducation et en travail social.
  • Mount Allison University, établie à Sackville, offre des programmes de baccalauréat en arts, en sciences, en gestion des affaires, en beaux-arts et en musique.
  • L' Université de Moncton est la plus grande université canadienne française à l'extérieur du Québec. Établie à Moncton, elle compte aussi des centres satellites à Edmundston et à Shippagan.


Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) est un établissement de formation postsecondaire francophone. Le CCNB offre plus de 90 programmes de niveau postsecondaire en français à travers cinq campus : Dieppe, Péninsule Acadienne, Bathurst, Campbellton et Edmundston. Certains programmes sont aussi offerts en anglais. La programmation est variée et comprend des programmes d’études générales, de génie, de soins de santé, de métiers et de technologie de pointe. 

Le New Brunswick Community College (NBCC) est un établissement d’enseignement postsecondaire anglophone. Le Collège a six campus situés à Fredericton, Miramichi, Moncton, Saint Jean Saint Andrews et Woodstock. Il offre des programmes d'études générales, et on y enseigne également le génie mécanique, les soins de santé et des métiers de la construction, tout comme les technologies de pointe. En tout, le réseau offre plus de 90 programmes réguliers de formation et une série de services de formation de courte durée répondant aux besoins de l'industrie.

Le New Brunswick College of Craft and Design (NBCCD) offre une formation postsecondaire en anglais dans le domaine des arts plastiques et des  arts appliqués. Situé dans la ville de Fredericton, le NBCCD offre des programmes éducatifs, des ateliers ainsi que d’autres  occasions d’apprentissage et de perfectionnement. Il a été fondé en 1938 et est le seul collège au Canada à se consacrer principalement à l’enseignement des métiers d’arts.

L'enseignement public, financé par le gouvernement provincial, est offert dans les deux langues officielles dans des programmes éducatifs anglais et français autonomes; il vise les élèves de la maternelle à la 12e année. Les enfants sont tenus de fréquenter l'école jusqu'à la fin des études secondaires ou l'âge de 18 ans. De plus, les services à la petite enfance font maintenant partie du ministère afin de créer un continuum d’apprentissage dès la naissance au sein d’un système performant présentant une meilleure cohérence des politiques et pour cibler les enfants âgés de zéro à huit ans.

La Loi sur l'éducation de la province établit le partage des pouvoirs et des responsabilités entre le gouvernement provincial, représenté par le ou la ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, et les conseils d'éducation des districts scolaires (CED). Ces derniers sont formés de représentants élus localement lors d'élections qui ont lieu tous les quatre ans.

En général, le ou la ministre veille à la mise en œuvre et à la surveillance des normes en matière d'éducation et de services, ainsi que du cadre stratégique. Les CED, par l'entremise de la direction générale de leurs districts scolaires, sont responsables de la mise en œuvre des programmes et du fonctionnement des écoles.

Pour les besoins administratifs, la province est subdivisée en sept districts scolaires, dont trois sont de langue française et quatre de langue anglaise. La structure de gouvernance comprend également, à chaque école, un comité consultatif appelé le Comité parental d'appui à l'école. Les membres sont élus à ce palier et ont également un mandat de trois ans.

Autre liens

Les universités

Les collèges