Gouvernement du Nouveau-Brunswick
LivingInNB_category_f

Le Nouveau‑Brunswick est blotti au sud de la Gaspésie, au Québec, et partage sa frontière ouest avec l'État du Maine. Au nord, il est bordé par la rivière Restigouche et la baie des Chaleurs. Sur la côte est, le golfe du Saint-Laurent et le détroit de Northumberland donnent à la province des plages sablonneuses aux eaux salées les plus chaudes au nord de la Virginie.

Au sud, la baie Chignecto relie le Nouveau‑Brunswick à la Nouvelle-Écosse. Le reste du littoral sud est constitué de la baie de Fundy dont les marées, les plus hautes du monde, ont sculpté un littoral spectaculaire. La province est aussi reliée à l'Île-du-Prince-Édouard par le célèbre Pont de la Confédération.

 

Le régime de soins de santé

Le ministère de la Santé du Nouveau‑Brunswick offre des programmes, des services et des activités financés par les fonds publics dans le cadre de trois secteurs principaux d'activité : la protection des personnes à risque; la prévention, l'éducation et la sensibilisation; et la prestation de soins.

Le ministère veille au bien-être des gens du Nouveau‑Brunswick en favorisant l'autonomie et la responsabilité personnelle, ainsi qu'en offrant les services approuvés au besoin. Le ministère assure également la prestation de toute une gamme de services harmonisés visant à prévenir la maladie et l'invalidité.

Ces services sont offerts par l'entremise des centres de la santé publique situés à différents endroits dans la province, de même que par le biais de services centralisés tels que l'Assurance-maladie, le Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau‑Brunswick et le Réseau du cancer.

Le ministère a aussi la responsabilité d'assurer l'accès à des services de santé adéquats et de qualité à la population du Nouveau‑Brunswick, incluant la surveillance des besoins opérationnels permanents des deux régies régionales de la santé de la province (RRS A | RRS B), regroupant au total 51 établissements de soins de santé, en plus du Programme extra‑mural et des Services de santé publique et des Services à la santé mentale.

 

 

Style de vie

« Le fleuve Saint-Jean est, sans contredit, le plus beau cours d'eau au monde. » – William F. Buckley, The New Yorker

Que vous préfériez la tranquillité des petites localités ou les commodités des grandes villes, les loisirs axés sur la famille ou un environnement propice aux arts et à la culture, le Nouveau‑Brunswick offre une qualité de vie qui s'adapte à votre mode de vie.

Nous avons des plages sablonneuses, un littoral rocheux façonné par les marées les plus hautes au monde, des cours d'eau magnifiques, des terres agricoles vallonnées et de riches forêts – des beautés agrestes à quelques minutes de votre demeure. Nous avons plus de ponts couverts que nulle part ailleurs, des rivières à saumon réputées dans le monde entier et des kilomètres de parcs remplis d'aventures.

Population
En 2007, environ 749 068 personnes sont fières de déclarer que le Nouveau‑Brunswick, c'est chez eux. Environ 33 % parlent le français et le Nouveau‑Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada. Saint John est la plus vieille et la plus grande ville de la province, avec une population de 121 340 personnes. Quant à la région du Grand Moncton, elle compte 117 727 résidents. Fredericton, la capitale, a une population d'environ 80 000 personnes. La population de Bathurst est d'environ 12 925 personnes, celle d'Edmundston de 17 370 personnes, celle de Campbellton de 7 795 personnes et celle de Miramichi de 18 510 personnes.

 

 

Éducation

Le Nouveau-Brunswick a beaucoup investi pour offrir un milieu d'apprentissage de niveau mondial, et cet investissement se révèle être payant pour l'ensemble de sa population. Plus vous avez d'options dans le domaine de l'éducation... plus vous en avez sur le marché du travail.

Écoles
Le système d'éducation du Nouveau‑Brunswick (de la maternelle à la 12e année), à la fois privé et subventionné par l'État, a été conçu avec cet objectif bien précis en tête.

Aujourd'hui, la totalité de nos écoles sont branchées à Internet. Nous avons établi un partenariat avec le secteur privé pour nous assurer que tous les élèves des écoles élémentaires, intermédiaires et secondaires de deuxième cycle ont accès à un programme d'études axé sur l'informatique. En outre, les élèves ont accès à un programme d'études exhaustif qui comprend l'étude de l'anglais, du français, des mathématiques, des sciences pures, des sciences humaines, des beaux-arts, des technologies, de l'éducation physique et de la musique.

L'ensemble des formations et des services sont offerts à la fois en français et en anglais. Par ailleurs, les activités d'apprentissage périscolaires aident les élèves à atteindre leur plein potentiel.

Afin d'assurer la prestation d'une formation de qualité, il est nécessaire d'avoir l'appui d'un personnel enseignant compétent. C'est pourquoi les étudiants qui souhaitent devenir enseignant au Nouveau‑Brunswick doivent être titulaires d'un diplôme dans leur discipline ainsi que d'un baccalauréat en éducation parallèle ou consécutif.

Quel est le degré de réussite de notre système public d'éducation? Nous détenons le plus haut taux d'obtention d'un diplôme d'études secondaires du Canada (plus de 85 % des élèves). De plus, tous les élèves diplômés du Nouveau‑Brunswick sont cultivés en informatique.

Nos cinq universités, neuf collèges communautaires et plus de cent instituts de formation privés sont bien connus dans l'ensemble du Canada pour assurer une éducation de haute qualité à plus de 35 000 étudiants.

Universités
Plus de 18 000 étudiants à plein temps et 4 700 étudiants à temps partiel sont inscrits à l'une des cinq universités du Nouveau‑Brunswick situées aux quatre coins de la province. Nos universités sont notamment reconnues pour leur expertise dans les domaines de l'ingénierie, de la foresterie, du commerce électronique, des sciences infirmières, de la haute technologie, du droit et du travail social. Chaque année, plus de 4 000 diplômés sortent de ces universités, qui se classent parmi les meilleures de leurs catégories parmi toutes les universités canadiennes, et intègrent le marché du travail.


Instituts de formation privés
La province compte plus de cent instituts de formation privés qui offrent notamment des cours à long terme et à court terme en technologie de l'information, en service à la clientèle, en soudage ainsi qu'en tourisme et hôtellerie. On estime que 7 000 Néo-Brunswickois sont inscrits à ces instituts, ce qui constitue une bonne indication de la réussite de l'engagement du gouvernement à fournir une main-d'œuvre apte au travail aux entreprises de la province.

Collèges communautaires
Une formation technique et industrielle d'avant-garde est offerte dans neuf collèges communautaires de la province. Ces collèges travaillent de concert avec l'industrie pour élaborer des cours et mettre en rapport les possibilités de formation avec les exigences en matière de main-d'œuvre. Plus de 114 programmes adaptés à l'industrie mènent à l'obtention d'un diplôme en technologie, en électronique, en informatique et en opérations d'un centre d'appels, pour n'en nommer que quelques-uns.