Gouvernement du Nouveau-Brunswick

 

Bâtir des talents

Orientation stratégique Mesures à prendre
Améliorer la littératie 

Éliminer les obstacles potentiels à la littératie dès un jeune âge

Cibler l’éducation de la petite enfance Mettre davantage l’accent sur le dépistage précoce des obstacles à l’apprentissage
Améliorer l’éducation de la maternelle à la 12e année Mettre en œuvre le plan d’éducation de 10 ans
Mettre un plus grand accent sur la préparation à la carrière pendant les études secondaires
Renforcer l’éducation postsecondaire Augmenter considérablement le nombre d’étudiants postsecondaires acquérant une expérience de travail pertinente tout en poursuivant leurs études
Améliorer les compétences de base Aider les Néo-Brunswickois ayant un manque de connaissances à obtenir la formation dont ils ont besoin pour entrer sur le marché du travail
Harmoniser les personnes, les compétences et les emplois Préparer des informations sur le marché du travail à la fois exhaustives, accessibles et opportunes
Améliorer les possibilités pour les femmes Faire en sorte que plus de femmes assument des rôles de dirigeants au gouvernement et dans le secteur privé
Accroître l’accessibilité et l’abordabilité des services de garde
Atteindre une plus grande équité salariale
Accroître la main-d’œuvre autochtone Travailler avec l’Initiative conjointe de développement économique (ICDE) afin d’accroître les possibilités d’emploi pour les Autochtones
Soutenir les personnes handicapées Mettre en œuvre les engagements énoncés dans le Plan d’action-emploi pour les personnes ayant un handicap au Nouveau-Brunswick 2012-2017
Encourager l’entrepreneuriat chez les jeunes Exposer plus de jeunes à l’entrepreneuriat en tant que possibilité de carrière viable
Offrir des emplois aux gens Élaborer une stratégie provinciale en matière de travail à domicile
Accroître la main-d’œuvre chez les personnes âgées de 60 ans et plus Soutenir les Néo-Brunswickois plus âgés qui ont besoin d’une formation pour retourner sur le marché du travail
Renforcer la main-d’œuvre saisonnière Encourager les élèves à occuper des emplois saisonniers (lorsqu’ils ne fréquentent pas l’école)
Un plus grand plongeon : La main-d’œuvre vieillissante et les industries axées sur l’exportation 


Le vieillissement de la main-d’œuvre est particulièrement marqué dans un grand nombre de nos industries axées sur l’exportation. Le secteur de la fabrication a perdu près de 11 000 emplois depuis 2000. Le nombre de personnes âgées de moins de 55 ans travaillant dans le secteur de la fabrication a chuté considérablement au cours des 15 dernières années, alors que le nombre de personnes âgées de 55 ans et plus a plus que doublé.
Main-d’œuvre dans le secteur de la fabrication au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge (variation en pourcentage, de 2000 à 2015)

Main-d’œuvre dans le secteur de la fabrication au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge (variation en pourcentage, de 2000 à 2015)
Source : Tableau CANSIM 282-0008 de Statistique Canada  

 

Attirer des talents

Orientation stratégique Mesures à prendre

Accroître les possibilités pour les jeunes de rester dans la province et y faire carrière

Réduire la dette moyenne des jeunes diplômés du Nouveau-Brunswick qui résident dans la province
Encourager les Néo-Brunswickois expatriés à revenir dans la province Exposer les Néo-Brunswickois vivant ailleurs au Canada aux possibilités d’emploi qui s’offrent à eux dans la province
Accroître le nombre d’étudiants de niveau postsecondaire de l’extérieur de la province Travailler avec nos universités et nos collèges afin d’accroître considérablement le nombre d’étudiants de l’extérieur de la province
Attirer des immigrants Élaborer une approche fortement ciblée afin d’attirer des immigrants, notamment :
·  Dresser des plans d’immigration pour les plus grandes entreprises qui ont besoin d’un nombre important de travailleurs;
·  Attirer des immigrants travailleurs en soins à domicile afin de soutenir la stratégie D’abord chez soi qui s’adresse aux aînés
·  Attirer des immigrants souhaitant investir dans notre infrastructure touristique rurale vieillissante;
·  Attirer des immigrants souhaitant réaliser des investissements en agriculture dans les régions rurales du Nouveau-Brunswick;
·  Attirer des immigrants qui sont entrepreneurs pour démarrer des entreprises axées sur l’exportation et investir dans les entrepreneurs à forte croissance actuels de la province et les soutenir;
·  Attirer un plus grand nombre d’étudiants étrangers de niveau postsecondaire afin de bâtir le bassin des futurs travailleurs.
Attirer les entrepreneurs à forte croissance potentielle
Promouvoir les possibilités au Nouveau-Brunswick et les services de soutien aux entrepreneurs à forte croissance du Canada et de l’étranger
Un plus grand plongeon : L’immigration – un moteur essentiel de croissance économique et démographique

Nous devons considérer l’immigration (les migrants économiques et les réfugiés) comme une source de travailleurs pour les possibilités d’emploi à court terme et comme un moteur de croissance de l’économie et de l’emploi à long terme. Un tel manque de vision a constitué le principal échec de notre politique d’immigration par le passé. Dans la région de Toronto, les immigrants de première génération représentent plus de la moitié du nombre total de travailleurs dans les secteurs de la fabrication et des services administratifs. Au Nouveau-Brunswick, les immigrants de première génération représentent seulement 3 % des travailleurs dans les deux mêmes secteurs. Les nouvelles familles d’immigrants font augmenter la demande pour les produits et les services locaux. De 60 % à 70 % de la croissance économique totale est liée aux dépenses des ménages. Un plus grand nombre de familles d’immigrants fera augmenter les dépenses des ménages, ce qui stimulera la croissance. Avons-nous besoin d’emplois disponibles pour attirer des immigrants ou est-ce qu’un plus grand nombre d’immigrants créeront plus d’emplois? Cela va dans les deux sens. Les emplois attireront plus d’immigrants, mais un plus grand nombre d’immigrants créeront la demande pour plus d’emplois.

 

Un plus grand plongeon : La coopération dans le Canada atlantique

Les provinces de l’Atlantique ont en commun de nombreux aspects géographiques, économiques et démographiques, ainsi que de nombreuses difficultés qui freinent la croissance. Nous travaillerons étroitement avec nos voisins concernant les obstacles et les possibilités au chapitre de la croissance, entre autres l’immigration, le commerce interprovincial et international et la réduction des formalités administratives.