Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Les ministères de la Santé, de l’Environnement et des Gouvernements locaux et du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture se concertent actuellement au sein d’un groupe de travail. L’objectif à long terme du groupe de travail est de déterminer les sources ponctuelles et diffuses de bactéries dans le bassin hydrographique de la baie de Shediac.

À court terme, les gouvernements provincial et fédéral investissent plus de 2,6 millions de dollars dans les infrastructures stratégiques et les études pour appuyer l’amélioration de la qualité de l’eau à la plage Parlee.

Les projets ci-dessous mettent en lumière les activités qui seront entreprises dans le cade de ces travaux :
 

Installation d’un pluviomètre et capture des données en temps quasi réel
On sait très bien qu’il existe un lien étroit entre la présence de bactéries à la surface de l’eau et l’intensité des précipitations et autres paramètres météorologiques comme la direction du vent et le rayonnement solaire. Lorsqu’il pleut, la terre est lavée par le ruissellement de l’eau. Le Centre d’hydrologie a déjà commencé à établir la portée initiale du type de données météorologiques et de leur emplacement. Nous communiquerons également avec l’Association du bassin hydrographique de la baie de Shediac et autres organismes afin de s’assurer de compiler toutes les données disponibles. Une station météorologique (pluviomètre, vitesse et directions du vent) sera installée et automatisée dans la région de la plage Parlee afin d’accéder aux données en temps quasi réel.

Échéance : Complété.
 

Modélisation de l’hydrodynamique côtière
Il sera important d’établir l’influence des marées et des courants, ainsi que de comprendre celle des vents dominants, sur la circulation de l’eau dans la région de la baie de Shediac, car les bactéries peuvent se déplacer dans l’environnement et s’éloigner de leur source première. Cela permettra de mieux comprendre et de mieux localiser les sources de bactéries dans le secteur de la plage. Une brève étude a été réalisée en 1999 – le présent projet mettra à jour et prolongera le précédent travail.

Échéance : En cours.
 

Bactéries sous le sable de la plage et trajets d’écoulement des eaux souterraines peu profondes
On sait que les bactéries ne se développent pas uniquement dans les eaux peu profondes des plages; il y en a également dans l’eau interstitielle qui se trouve sous le sable. Aucune information sur ce mode possible de prolifération à la plage Parlee n’a été étudiée dans le passé. Par exemple, une étude de ce genre pourrait donner des indications sur les sources possibles des bactéries qui passent dans les eaux souterraines peu profondes comparativement aux bactéries qui proviennent d’une source ponctuelle et se déchargent directement dans la baie.

Échéance : Collecte des données pendant l’été; rapport définitif en octobre 2017.
 

Regroupement des données bactériologiques antérieures et mise à l’essai des procédures de numération bactérienne
Les données seront regroupées à partir des résultats antérieurs sur la qualité de l’eau relevés par différentes sources. Les données pourront provenir des sources suivantes : Environnement Canada, l’Association du bassin hydrographique de la baie de Shediac, les rapports sur les petites municipalités et sur le développement rural, les données de surveillance de la province, ainsi que les résultats de toutes les évaluations de l’environnement des bassins hydrographiques. Une fois compilées, les données seront remises au ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux qui les importera dans sa base de données existante.

Différentes études pilotes seront effectuées afin de mettre à l’essai et de valider la méthode de surveillance des bactéries qui permettra d’obtenir plus rapidement les résultats des analyses bactériologiques. Les résultats seront corrélés de façon croisée avec les protocoles établis d’échantillonnage des eaux utilisées à des fins récréatives. L’information sera transmise au ministère de la Santé et au ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux dans un rapport accompagné de données et de plans cadastraux.

Échéance : En cours.
 

Évaluation des effets cumulatifs et élaboration des protocoles
Il est important de comprendre les effets cumulatifs immédiats et à long terme sur l’environnement du développement continu de la région de Shediac et de la plage Parlee. Les projets individuels qui nécessitent une étude d’impact sur l’environnement couvrent généralement les effets possibles sur l’environnement du projet en question. Ce projet visera à proposer des réponses aux questions suivantes : Quels sont les protocoles normalisés à suivre pour les cas où il est important de prévoir les effets cumulatifs des prochains développements et des effets possibles sur l’environnement? Quelle capacité prévoit-on pour l’infrastructure municipale des effluents urbains? Comment les règlements d’urbanisme locaux sont-ils reliés aux effets cumulatifs possibles sur l’environnement du bassin hydrographique de la baie de Shediac?

Échéance : Complété – en processus de révision .
 

Étude de reconnaissance du bassin hydrographique et programme d’échantillonnage d’eau
Il s’agit d’une étude combinée des observations visuelles et des échantillonnages d’eau visant à localiser les sources ponctuelles et diffuses des bactéries dans le bassin hydrographique de la baie de Shediac. Une première compilation de cartes sera effectuée, ainsi qu’un examen des sources possibles (emplacements des tuyaux d’évacuation, fermes avec des animaux et du fumier, fosses septiques, etc.). Les échantillons d’eau seront prélevés entre mai et novembre 2017. Une fois les résultats des échantillons obtenus, il sera possible de localiser les sources probables et de prendre des mesures correctives tout au long de la durée du projet. Il n’est pas nécessaire d’attendre que le projet soit terminé pour prendre des mesures.

Échéance : Plan d’étude complété – en processus de révision. 
 

Pratiques exemplaires d’aménagement de la plage
Ce projet visera à proposer des réponses aux questions suivantes : Quel est le meilleur temps de l’année pour ajouter du sable sur la plage afin de reconstituer l’érosion des côtes, et sous quelles conditions? Existe-t-il des pratiques d’aménagement exemplaires pour éliminer les algues? Ce projet consistera principalement à rechercher de la documentation et à compiler les pratiques d’aménagement exemplaires ainsi que les protocoles en vigueur. Une partie de ce projet exige de connaître la charge bactérienne possible contenue dans le sable qu’il faudra enlever.

Échéance : En cours.
 

Différentes autres tâches contribuant à l’administration générale du projet

  • Étude/cartographie des fosses septiques – Portée du projet en voie d’achèvement
  • Évaluation de l’infrastructure de la Commission des égouts du Grand Shediac – Complété
  • Évaluation de l’infrastructure de la plage Parlee – En cours
  • Désinfection aux ultraviolets étendue de l’effluent de la Commission des égouts du Grand Shediac – Complété
  • Examen des liens avec la cartographie des inondations côtières et les précédentes études géomorphologiques – Complété
  • Compilation des résumés des précédents travaux effectués dans les années 1990 – Complété
  • Campagne de sensibilisation sur les pratiques nautiques et le transbordement des eaux usées – En cours
  • Examen de la documentation sur la fréquentation des baigneurs – Complété
  • Embauche d’un spécialiste en microbiologie en soutien à la planification et l’interprétation des données bactériologiques en laboratoire et sur le terrain – Automne 2017
  • Repérage des secteurs où des partenariats fédéraux-provinciaux sont possibles – En cours
  • Détermination de toutes les variables pour permettre d’élaborer une approche provinciale consistante en matière de gestion des eaux utilisées à des fins récréatives – En cours

Échéance : Fin 2017