Gouvernement du Nouveau-Brunswick
parleeimage1

La plage Parlee est une attraction touristique majeure du Nouveau-Brunswick et l’une des plus belles plages d’Amérique du Nord. Le gouvernement s’emploie à assurer la sécurité des résidents et des visiteurs du Nouveau‑Brunswick en informant davantage le public au sujet des questions en cours concernant la qualité de l’eau et en traitant les problèmes relatifs à la qualité de l’eau de la plage Parlee et dans le bassin hydrographique de la baie de Shediac en général.

Un nouveau protocole de surveillance de la qualité de l’eau conforme aux recommandations fédérales sera adopté pour la plage Parlee cet été. Toutes les exigences énoncées dans le protocole sont conforment aux Recommandations au sujet de la qualité des eaux utilisées à des fins récréatives au Canada et comprennent les dispositions suivantes:

  • la fréquence de la surveillance et le nombre de sites de prélèvement augmenteront (des échantillons seront prélevés quotidiennement à cinq endroits);
  • la formation et le prélèvement des échantillons se feront sous la surveillance du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux;
  • les résultats des analyses seront envoyés à la Santé publique pour qu’elle puisse les interpréter;
  • des panneaux seront posés afin d’indiquer clairement si l’eau est propre à la baignade, si un avis d’interdiction de baignade est en vigueur ou si la plage est fermée;
  • La Santé publique vérifiera les panneaux et les avis; et
  • Les résultats des analyses et les avis de la Santé publique seront affichés en ligne.

De plus, les gouvernementaux provincial et fédéral investissent jusqu’à trois millions de dollars dans l’infrastructure stratégique et des études pour appuyer les améliorations à la qualité de l’eau à la plage Parlee.

Voici certains projets qui seront entrepris :

  • un investissement pour moderniser la station de relèvement des eaux usées du parc provincial de la plage Parlee;
  • la modernisation de deux stations de relèvement pour permettre aux propriétaires de vider le réservoir de retenue de leur bateau;
  • des mesures d’éducation afin que les gens apprennent à s’occuper de façon responsable de leur chien sur la plage;
  • installations de bouées à une plus grande distance de la zone de baignade;
  • amélioration de l’étang de stabilisation des eaux usées de la plage Murray; et
  • un investissement de 828 000 $ par l’entremise du Fonds de la taxe sur l’essence du gouvernement fédéral pour permettre à la Commission des égouts du Grand Shediac d’effectuer des améliorations à l’infrastructure de traitement des eaux usées à Pointe-du-Chêne.

Le gouvernement déclare aussi que la plage Parlee est un aspect unique de l’environnement. En raison d’une telle déclaration, les projets d’aménagement qui pourraient avoir une incidence sur la qualité de l’eau à la plage Parlee devront automatiquement être examinés par le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux afin de déterminer s’il faut mener une étude d’impact sur l’environnement.

La protection de la santé du public est une priorité pour le gouvernement. C’est pour cette raison que nous entreprenons ces mesures qui visent à assurer la sécurité des résidents et des visiteurs du Nouveau‑Brunswick.