Énoncé de mission : Aider l'Assemblée législative à encourager le respect pour l'institution et les privilèges de la démocratie parlementaire.

Fournir de l'aide et du soutien aux parlementaires, à leur personnel et au public.

Assurer des services impartiaux et confidentiels aux parlementaires.

Enregistrer les délibérations et tenir les archives de l'Assemblée législative.

Assurer l'éducation du public ainsi que des services d'information pour le compte de l'Assemblée législative.

La présidente ou le président est le parlementaire élu par la Chambre pour lui servir de porte-parole et présider à ses délibérations. En particulier, il lui incombe de maintenir l'ordre et le décorum. A titre de président du Comité d'administration de l'Assemblée législative, le président ou la présidente veille à l'administration de la Chambre.

Une vice-présidente ou un vice-président est un parlementaire, élu
au début de chaque législature, qui préside le Comité plénier et
le Comité des subsides. Il remplace le président ou la présidente
en son absence et possède alors les mêmes privilèges et la même
autorité. L'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick compte
actuellement deux vice-présidents.

Le greffier est le conseiller principal du président et des
parlementaires en matière de procédure et il fait fonction de
secrétaire du Comité d'administration de l'Assemblée législative.
Nommé sur résolution de la Chambre, le greffier assume une vaste
gamme de fonctions liées à l'administration et à la procédure
relativement aux travaux de la Chambre et de ses comités. Le
greffier de l'Assemblée législative est l'adjoint administratif
principal du président de la Chambre, et ses responsabilités et
pouvoirs sont semblables à ceux d'un ou d'une sous-ministre.

Assure le bon fonctionnement de l'Assemblée législative et de ses
comités. Fournit de l'information et des conseils impartiaux sur
le droit, les usages et la procédure parlementaires aux
parlementaires, à la présidence de la Chambre, aux autres
présidences, aux présidences de comités, au personnel de caucus,
aux ministères et au public. Assure des services de soutien
administratif à l'Assemblée législative et à ses comités et
supervise la production et la mise à jour de comptes rendus
parlementaires exacts.

Assure aux parlementaires et au personnel de l'Assemblée législative les services de gestion des ressources financières et humaines. Ces services sont notamment la paye et les avantages sociaux, le paiement des dépenses et allocations des parlementaires et des comités, l'achat de produits et services et la coordination des budgets.

Assure les services de sécurité à l'Assemblée législative. Assure les services de pages et de messagers pendant les séances de l'Assemblée législative. Assure les services d'information touristique à l'Assemblée législative.

Le bureau du commissaire aux conflits d'intérêts applique la Loi sur les conflits d'intérêts des députés et des membres du Conseil exécutif, dans la mesure où elle vise les députés et les anciens députés. Le bureau applique aussi la Loi sur les divulgations faites dans l'intérêt public, qui prévoit un processus de divulgation d'actes répréhensibles au sein des services publics du gouvernement provincial ou à l'égard de ceux-ci et d'enquête portant sur ces actes.

Aide à l'administration et au fonctionnement du bureau du commissaire aux conflits d'intérêts.

En application de l'article 4 de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, les « procès-verbaux et rapports de toutes séances de l'Assemblée législative ou de l'un de ses comités doivent être imprimés dans les deux langues officielles ». Une telle exigence est inscrite dans la Loi constitutionnelle de 1982, au paragraphe 18(2) : « Les lois, les archives, les comptes rendus et les procès-verbaux de la Législature du Nouveau-Brunswick sont imprimés et publiés en français et en anglais, les deux versions des lois ayant également force de loi et celles des autres documents ayant même valeur. »

En application de l'article 4 de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, les « procès-verbaux et rapports de toutes séances de l'Assemblée législative ou de l'un de ses comités doivent être imprimés dans les deux langues officielles ». Une telle exigence est inscrite dans la Loi constitutionnelle de 1982, au paragraphe 18(2) : « Les lois, les archives, les comptes rendus et les procès-verbaux de la Législature du Nouveau-Brunswick sont impri-més et publiés en français et en anglais, les deux versions des lois ayant également force de loi et celles des autres documents ayant même valeur. »

Traduit les travaux de la Chambre (hansard) et le Journal pour les parlementaires et pour publication ; traduit des discours et déclarations pour les parlementaires, des rapports pour les comités législatifs et des documents procéduraux et administratifs pour le Bureau de l'Assemblée législative.

Assurer un débit constant de production du hansard. Tenir à jour le Répertoire des organismes néo-brunswickois et nationaux. Jouer un rôle de leadership en matière de normes et de contrôle de la qualité du hansard.

« La bibliothèque de l'Assemblée législative est principalement destinée aux députés de l'Assemblée législative et aux personnels des ministères afin de leur permettre de mieux servir la population du Nouveau-Brunswick. » (Loi sur la bibliothèque de l'Assemblée législative, L-3.1). Pour appuyer un tel mandat, la bibliothèque donne accès de façon impartiale à diverses sources d'information et assure l'accès actuel et futur au patrimoine publié du Nouveau-Brunswick.

Assure un service de recherche professionnel et confidentiel aux parlementaires de l'Assemblée législative, à leur personnel et à la fonction publique du Nouveau-Brunswick. Si les étudiants et le grand public veulent utiliser le service, il sont aussi les bienvenus, selon la disponibilité.

La bibliothèque de l'Assemblée législative est dépositaire universel des publications gouvernementales du Nouveau-Brunswick et du gouvernement fédéral dans les deux langues officielles. Elle reçoit aussi certains documents d'autres gouvernements. La section des publications gouvernementales est située dans un édifice séparé [766, rue King] où les documents sont traités et conservés.

Responsabilités : catalogage et conservation des collections de la bibliothèque

A la suite d'élections provinciales, le parti politique ayant fait élire le plus grand nombre de députés forme le gouvernement. Le ou la chef du parti qui a remporté la majorité des sièges, le premier ou la première ministre, est également un député ou une députée. Il ou elle choisit les membres du Cabinet parmi les candidats élus de son parti. Dans notre système, les ministres sont collectivement responsables devant l'Assemblée législative - donc, devant l'ensemble de la population - de l'application des lois adoptées à l'Assemblée législative ainsi que de la conduite des affaires du gouvernement.

Le leader parlementaire du gouvernement est le membre du gouvernement chargé de la conduite des affaires du gouvernement à la Chambre ; il négocie notamment l'horaire des travaux avec les leaders parlementaires des partis d'opposition.

Un ou une parlementaire de chaque parti reconnu agit en qualité de whip. Son rôle est de tenir les membres de son caucus au courant des travaux de la Chambre et de s'assurer de leur assiduité à la Chambre et aux comités.



La présidence du caucus préside les activités des parlementaires qui appartiennent à un certain parti politique.

Un ou une parlementaire de chaque parti reconnu agit en qualité de whip. Son rôle est de tenir les membres de son caucus au courant des travaux de la Chambre et de s'assurer de leur assiduité à la Chambre et aux comités.

La présidence du caucus préside les activités des parlementaires qui appartiennent à un certain parti politique.