Assurer une intendance intégrée par la planification et la gestion de l'utilisation des terres et par le biais des dossiers touchant le zonage et la gestion des déchets.

Assurer l'observation et l'exécution efficaces des lois et des règlements sur l'environnement.

Assurer une consultation et une liaison efficaces avec les administrations municipales et les districts de services locaux sur les dossiers touchant la gouverne.

Établir des orientations stratégiques conformes au mandat législatif du ministère.

Établir des orientations stratégiques conformes au mandat législatif du ministère.

Mener l`àudition des appels relatifs à làménagement et à l`améngement et à l`évaluation foncière.

Cette direction surveille les conditions environnementales actuelles, offre des services d’essais scientifiques, interprète et évalue l’état de l’environnement au N.-B. et en rend compte. Elle fournit également des données interprétées, des prévisions et des conseils afin d’aider à la prise de décisions dans l’ensemble du ministère.

Cette section fournit des ressources en essais scientifiques pour la détermination de certains contaminants environnementaux dans divers milieux. Elle offre également des conseils à d’autres secteurs de programme sur les questions ayant trait aux protocoles d’échantillonnage, aux méthodes d’essai recommandées, aux tendances observées et à d’autres domaines d’expertise.

Cette direction élabore des plans d’aménagement pour des endroits appropriés et veille à ce qu’ils soient réalisés selon des méthodes acceptables. Elle fait avancer les concepts de l’aménagement provincial et régional, et procède à l’évaluation environnementale des activités et des aménagements avant leur réalisation.

Cette section assure la protection des sources d’eau potable au N.-B. Son travail prend appui sur les comptes rendus de la Direction de l’état de l’environnement ayant trait aux conditions environnementales actuelles et son personnel travaille de près avec les autres directions également. Dans les mois à venir, son personnel va participer à un examen du processus d’exemption afin d’améliorer le système de protection des sources d’eau, en diminuant le recours aux exemptions. Ce travail se fera en partenariat avec le personnel régional afin de renforcer les capacités régionales dans ce domaine, tout en maintenant de solides ressources techniques centrales.

Cette section s’occupe de l’évaluation environnementale des nouveaux projets afin d’assurer qu’ils sont réalisés d’une manière acceptable. L’expertise du personnel des terres humides sera importante pour la réalisation de son mandat. Le personnel de la section comptera sur le travail de la Direction de l’état de l’environnement, de même que sur les renseignements et les conseils des autres directions pour contribuer aux processus décisionnels.

Cette section s’occupe de la protection des eaux de surface, y compris les milieux d’eau douce et côtiers, et du programme marin. Elle s’emploiera à établir un processus de certification plus large pour la modification des cours d’eau et des terres humides et collaborera avec le personnel régional afin de renforcer les capacités régionales en matière de permis pour la modification des cours d’eau et des terres humides. Le personnel de la section comptera sur le travail de la Direction de l’état de l’environnement, de même que sur les renseignements et les conseils des autres directions pour contribuer aux processus décisionnels.

Cette direction impose les conditions applicables à des activités particulières pour la gestion acceptable des impacts environnementaux. Elle utilise à cette fin divers outils de réglementation et évalue la conformité aux conditions au moyen d’un solide programme de vérification.

Cette section gère les impacts des activités pour ce qui est de la contamination réelle ou possible des terres de la province. Cela est fait en partenariat avec le personnel régional et comprend en général l’imposition de conditions aux activités à l’aide d’outils variés (normes, agréments, etc.) et l’évaluation de la conformité au moyen de vérifications. La section utilise l’information fournie par la Direction de l’état de l’environnement et par celle du Développement durable, de la planification et de l’évaluation des impacts dans ses processus décisionnels. Elle travaille également de près avec le personnel régional afin d’accroître les programmes locaux offerts.

Cette section gère les impacts associés aux systèmes domestiques de traitement de l’eau et des eaux usées. Cela est fait en partenariat avec le personnel régional par l’imposition de conditions aux systèmes à l’aide de normes, d’agréments, etc., par l’évaluation de la conformité au moyen de vérifications et par la collaboration avec divers intervenants afin d’offrir des programmes scientifiques. La section utilise l’information fournie par la Direction de l’état de l’environnement et par celle du Développement durable, de la planification et de l’évaluation des impacts dans ses processus décisionnels. Elle travaille également de près avec le personnel régional afin d’accroître les programmes locaux offerts.

Cette section gère l’impact des activités associées aux installations industrielles au N.-B., ainsi que l’impact du rejet de substances appauvrissant la couche d’ozone de notre environnement. Cela est fait par l’imposition de conditions aux activités (à l’aide de normes, de permis, d’agréments, etc.) et par l’évaluation de la conformité au moyen d’un processus de vérifications détaillées. La section utilise l’information fournie par la Direction de l’état de l’environnement et par celle du Développement durable, de la planification et de l’évaluation des impacts dans ses processus décisionnels. Elle travaille également de près avec le personnel régional afin d’accroître les programmes locaux offerts.

La Direction de l’établissement des normes travaille avec les autres directions afin de coordonner l’élaboration de normes ou de protocoles environnementaux pour le ministère. Elle tient également à jour les normes existantes et coordonne un programme de vérification de la conformité.

La Direction de l’exécution des programmes et services d'exécution assure la prestation des programmes du ministère et la gestion des activités d’exécution pour le ministère. Son rôle évoluera au fur et à mesure que la prestation de services locaux prendra de l’expansion.

Cette section assure la prestation et le soutien d’une vaste gamme de programmes et de services ministériels. Elle travaillera de près avec les autres directions du ministère, offrant une rétroaction au personnel du bureau central quant à la façon dont les programmes sont accueillis par le public. Son personnel travaillera également de près avec le personnel du bureau central afin de déterminer quelles autres fonctions des programmes pourraient être exercées localement et quelles ressources et connaissances sont requises pour permettre aux régions d’offrir au public des services accrus, axés sur la clientèle.

Cette section gère les activités d’exécution reliées aux lois et règlements relevant du ministère. Pour continuer de bien s’acquitter de cette fonction, la section effectuera un examen général du programme d’exécution, en cherchant des moyens pour donner à toutes les régions un accès opportun et continu aux services d’enquête et en considérant les changements éventuels à apporter aux exigences en matière d’exécution, lesquels peuvent découler d’une utilisation accrue des normes afin d’imposer des conditions aux activités et d’une fréquence accrue des vérifications de la conformité.

Le secrétariat élabore, met en oeuvre et rend compte, en collaboration avec d’autres ministères, des mesures d’adaptation et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il gère également l’engagement continu des intervenants provinciaux, des instances fédérales, provinciales, terrioriales et internationales et de la région des GNA/PMEC à l’égard des changements climatiques et intervient dans l’élaboration de programmes de sensibilisation publique.

Le projet vise à éveiller l’attention au développement durable et à l’économie verte. Il conduira à l’élaboration d’une approche permettant de réaliser une économie verte, en y incorporant des liens à la politique énergétique, aux changements climatiques et au développement durable.

Le Division des services généraux fournit un soutien administratif au ministère, assure un leadership, une coordination et des conseils dans les domaines suivants: ressource humaines, gestion de l'information, et administration.

La Direction des ressources humaines offre un soutien, des conseils et une orientation au personnel du ministère dans les domaines suivants : services de l'emploi, administration des ressources humaines, classification, feuille de paie, régimes d'assurance, formation et perfectionnement et relations de travail. Elle est aussi chargée d'élaborer des programmes et des directives concernant les ressources humaines et de coordonner les divers programmes, directives et mesures de nature générale.

Offrir des services d'administraiton centrale aux autres directions du ministère pour appuyer la prestation des programmes et services du ministère.

La Direction des services de gestion de l'information est chargée de la planification de la technologie de l'information, du soutien et de la gestion de l'information et des données. Elle doit aussi s'assurer que le personnel du ministère a accès à des données et des services de technologie de l'information fiables et sûres. Une des principales fonctions de cette direction est de favoriser l'utilisation la plus efficace de la technologie de l'information au sein du ministère.

La Direction des finances et de l'administration assure des services de consultation et de soutien au ministère et est surtout chargée de la comptabilité, de la préparation du budget, des paiements et des recettes. Elle coordonne les services de courrier et assure une direction et un soutien pour les besoins en matière d'espace, et l'acquisition de matériel et de matériaux.

Fournir un soutien technique, consultatif et professionnel au personnel cadre, aux employés et aux clients sur les questions financières, le traitement des opérations financières du ministère.

Cette section rassemble les connaissances et les renseignements de toutes les autres directions pour l’élaboration de normes, de protocoles et de lignes directrices sur le fonctionnement du ministère. Elle établira également des normes de qualité de l’environnement, coordonnera un programme de vérification de la conformité, dirigera les efforts de planification, de coordination et d’intervention en cas d’urgences et tiendra à jour les normes, les pratiques opérationnelles et les lignes directrices afin d’assurer qu’elles demeurent efficaces. Le rôle de la section sera défini de façon plus précise au cours de la période de mise en oeuvre.

La Direction des communications prépare les communications du ministère (communiqués, énoncés législatifs, notes d'information, discours, rapports annuels, etc.). Cette section assure la liaison avec les médias.

La Direction des services éducatifs est chargée de coordonner et de préparer du matériel éducatif et d'information publique; de concevoir et de coordonner les programmes et les activités de consultation publique et de gérer le Centre de ressources et la bibliothèque technique du ministère. La Direction surveille également l'élaboration et le maintien du site Internet du ministère et assure la liaison avec le grand public et les groupes d'intérêts spéciaux.

La Division des politiques et des initiatives stratégiques a la responsabilité de s'assurer que les politiques, la planification stratégique, l'engagement du public et les activités de liaison intergouvernementale sont élaborées et mises en oeuvre de manière cohésive et sérieuse pour appuyer les objectifs opérationnels et les engagements du gouvernement et les engagements du ministère de l'Environnement et du ministère des Gouvernements locaux.

Cette direction gère les propositions de politiques, de règlements et de lois ainsi que les réponses aux motions ou pétitions et aux documents portant sur l’adoption des projets de loi. Elle s’occupe également des demandes présentées en vertu du droit à l’infomration pour ENV.

Cette direction dirige le cadre de travail pour le renouveau législatif et facilite la réalisation de projets avec les directions hiérarchiques. Elle offre également des services informels d’interprétation juridique, coordonne l’obtention d’opinions juridiques officielles et assure la liaison avec le ministère de la Justice afin de défendre les ministères de l’ENV et des GL dans les procès.

Cette direction travaille avec les divisions afin d’élaborer les nouveaux concepts stratégiques définis dans les plans opérationnels. Elle gèrera également les plans opérationnels et stratégiques et préparera des comptes rendus sur les engagements pour le gouvernement.

Le rôle de cette division est d'assurer des services de liaison, un soutien financier et une aide aux activités municipales locales. Cette division assure une consultation et une liaison efficaces avec les municipalités, les districts de services locaux et les régions.

La direction de la gouvernance locale et régionale supervise la constitution et la restructuration (fusion, annexion, réduction des limites territoriales) des municipalités, communautés rurales et des commissions de services dans la province. La direction appuie aussi les communautés intéressées à conclure des ententes de partage de services. De plus, elle apport un soutient aux zones d’améliorations des affaires à la réalisation de leur mandat de revitaliser et de renforcer le centre ville des municipalités.

Cette section élabore des plans d’aménagement adaptés aux collectivités et à l’environnement, selon les concepts d’aménagement provincial et régional, et donne son avis sur les modifications proposées à la Loi sur l’urbanisme. Elle tire son information de la Direction de l’état de l’environnement afin de comprendre l’état actuel d’un secteur donné et consulte d’autres directions quant au caractère approprié des aménagements envisagés. Elle travaille de près avec les bureaux régionaux afin de faire le lien entre des questions telles que la planification des lotissements et des questions connexes de construction non conforme causant des dommages environnementaux.

La Direction du renforcement des capacités et des services locaux agit à titre d’intermédiaire et contribue aux activités municipales locales. Elle assure des services de consultation et de liaison efficaces aux municipalités, aux communautés rurales, aux districts de services locaux et aux régions.

La Direction des finances communautaires voit à la gestion des aspects financiers des administrations locales. Elle fournit des conseils budgétaires, des services d’examen et de l’aide financière aux DSL, et examine et approuve les budgets et les états financiers vérifiés des municipalités. Par l’intermédiaire de la Commission des emprunts de capitaux par les municipalités (CECM), elle offre aux municipalités, aux communautés rurales et aux commissions à but spécial des conseils et autorise le financement de capital.